IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Mer 28 Oct - 12:05

- J'ai découvert, aujourd'hui, dans le quotidien El Watan, une belle contribution de Khelifa Mahiedinne, sur certaines pratiques, toujours en vogue, en Occident, relatives à l'ostracisme et au racisme, exercés par la communauté pseudo scientifique internationale.

- Les éléments fournis par l'auteur sont probants et démontrent, si besoin est, le peu de progrès enregistré sur le plan des mentalités et de l'éthique , chez des personnes par ailleurs fort savantes.

- Qui de ceux, parmi nous, qui ont eu à cotoyer ces milieux, soit au courant de leur formation, soit dans des rencontres scientifiques, n'a pas eu à constater ce genre de comportement, allant de la condescendance à la ségrégation, quant à ceux qui exercent leurs activités en Occident ils savent combien il est toujours demandé plus à un "Arabe" qu'à un Occidental, le pire, d'ailleurs, est, parfois, de constater cette réalité dans des pays ... arabes, comme en Arabie Saoudite ou au Golfe.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Mer 28 Oct - 12:11

Le racisme dans la communauté « scientifique » occidentale
In El Watan Mercredi 28 octobre 2009, p.23

Les Arabes sont le seul groupe ethnique ou religieux sur lequel on peut dire n’importe quoi, sans se heurter à la moindre objection ou à la moindre protestation », note Edward W. Saïd dans L’Orientalisme, l’Orient créé par l’Occident. Après avoir été la source de la civilisation, des langues et des croyances de l’Occident(1), l’Orient est devenu son grand rival, pour ne pas dire son ennemi, culturel et idéologique.


L’image qui est généralement donnée de l’Arabe en Occident est associée « à la débauche, à la malhonnêteté », quand ce ne sont pas les termes de « sadique, traître, bas… marchand d’esclaves, dégénéré, hypersexué, attardé, trafiquant capable des pires intrigues... »(2). Tous ces clichés, qui ont été fabriqués aux débuts de l’ère coloniale pour la justifier, persistent encore de nos jours pour maintenir la haine de l’Arabe, donc du musulman, qu’il soit originaire d’Afrique du Nord ou du Moyen-Orient. L’une des raisons en est que malgré la puissance de la civilisation occidentale dans les domaines industriel, scientifique et culturel, cette dernière n’est pas parvenue à le dépersonnaliser, comme elle a pu le faire pour d’autres civilisations. C’est cet antagonisme latent que Samuel Hutington a fait ressortir dans son Choc des civilisations : « Tant que l’Islam restera l’Islam, (ce qui est certain) et que l’Occident restera l’Occident (ce qui l’est moins), le conflit fondamental entre les deux grandes civilisations et les deux modes de vie continuera à influencer leurs relations à venir, tout comme il les a définies depuis quatorze siècles. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Mer 28 Oct - 12:12

Les traites négrières revues par l’Occident

Olivier Pétré Grenouilleau, que l’on a affublé du titre de « meilleur spécialiste français de l’histoire de l’esclavage », s’est efforcé, dans son ouvrage Les Traites négrières(3) de soulager la conscience de l’Occident, grand défenseur des « droits de l’homme »… blanc, en « rétablissant les faits »… de manière grossièrement mensongère. Pour cet historien, la traite orientale en direction de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient a été plus importante quantitativement que la traite européenne ou vers les Amériques. Si la traite transatlantique a été chiffrée à 11 millions d’esclaves déportés d’Afrique entre 1450 et 1869, dont seuls 9,6 millions sont arrivés, il estime le chiffre de l’Orientale à « environ 17 millions d’Africains noirs entre 650 et 1920 » faisant, comme par hasard, démarrer ce trafic humain à l’avènement de l’Islam ! Or s’il est possible de vérifier les chiffres relatifs à la traite transatlantique au travers l’étude des connaissements(4) indispensables à tout transport maritime de marchandises, y compris « humaine », il est par contre impossible de chiffrer la traite orientale, qualifiée par notre savant historien de « musulmane » !, comme si une comptabilité avait été tenue par les esclavagistes d’alors pour donner le chiffre très exagéré de 17 millions ! En fait, ce chiffre a été jeté en pâture, pour rester gravé dans les mémoires et discréditer ainsi l’Islam.

Pour tempérer l’invraisemblance de ce chiffre, ce grand spécialiste nous apprend qu’il a été calculé par un historien américain(5), qui reconnaît que pour la traite orientale « les estimations chiffrées restent fragiles et que ce chiffre est relativement imprécis, avec une marge d’erreur à plus ou moins 25% ». Cet aveu d’imprécision n’est pas innocent et vise deux buts : faire croire en l’honnêteté du chercheur, mais aussi et surtout, faire admettre insidieusement par le « plus ou moins », qu’elle peut avoir été supérieure de 25%. Sortez vos calculettes ! Ce n’est pas tout ! Pour cet auteur, « l’esclavage ne fut pas plus doux en terre d’Islam qu’en Amérique »... En cette période de stigmatisation systématique de l’Islam, accentuée par la grossière manipulation du 11 septembre, montée de toutes pièces pour substituer le néant extremiste à l’ancien ennemi communiste, on comprend mieux l’intérêt porté à cet ouvrage par certains médias(6) et l’encensement dont il a été l’objet de la part d’une certaine communauté universitaire française pour qui « la traite négrière n’a pas été une invention diabolique de l’Europe »(7).

Explication : ce sont les musulmans qui ont « mis en place une justification religieuse, comme la malédiction de Cham. Les Noirs étaient censés descendre de ce fils de Noé maudit par son père et condamné à la servitude… », feignant d’oublier, en raison de la nouvelle « alliance judéo-chrétienne », qui a vu le jour suite au Concile Vatican II -8-, que les récits de Noé et de ses fils sont avant tout des textes judaïques, reconnus et consacrés par les catholiques et les protestants. Ces pseudo-chercheurs, à qui il ne manque que le Nobel, vont même beaucoup plus loin et remontent jusqu’aux temps préhistoriques pour nous convaincre de nos défauts inhérents à notre origine africaine et orientale, mais aussi de leur supériorité raciale.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Mer 28 Oct - 12:14

Et revoilà l’OAS…

L’Institut de paléontologie de Paris, dirigé par des anciens chercheurs français du CRAPE(11) d’Alger, a accueilli des étudiants algériens pour faire leur thèse. Ils se sont vu confier, dans ce cadre, une collection d’ossements, subtilisée du centre d’Alger, et issue de fouilles faites sur le site des « Allobroges », sur lequel ont été construits la cité Malki et l’actuel ministère des Finances à Alger. A l’analyse de ces ossements, nos étudiants ont pu déduire que ceux-ci appartenaient à des animaux n’entrant dans aucune nomenclature existante. D’où la nécessité de les classer dans deux nouvelles catégories d’es-pèces : l’une appartenant à la famille des « asiniens » et l’autre à un « equus Caballus ». Pour consacrer ces nouvelles classifications auprès de la communauté scientifique mondiale, l’Institut de Paris a voulu accaparer ces nouvelles espèces en faisant publier, en primeur, la découverte avec comme appellation du cheval « equus Balutis », en souvenir de Lionel Balu, ancien directeur du Crape d’Alger, notoirement connu alors, comme militant de l’OAS ! Pour déjouer la manœuvre, nos étudiants ont, avec l’aide de préhistoriens du CNRPAH(12) d’Alger, pu devancer l’Institut de Paris et faire bénéficier l’Algérie de l’antériorité de la publication.

Ainsi furent consacrées les appellations de « aquus algericus » pour le cheval et d’« equus Malkiensis » pour l’asinien, et ce, en hommage au chahid Malki, postier assassiné dans l’exercice de ses fonctions dans cette cité d’Alger. Désormais, toute nouvelle découverte ayant le même caractère paléontologique portera ces mêmes appellations.

C’est dans le même esprit raciste que le cheval originaire du Maghreb central, réputé pour son endurance, sa résistance et ses grandes qualités équestres, a été dénommé curieusement « cheval barbe » plutôt que « cheval berbère », dans le but évident d’occulter son origine. Ce cheval, qui a marqué l’histoire des redoutables cavaleries numides, s’est très bien « exporté » depuis le VIIe siècle en Grande-Bretagne, où il fut croisé pour donner le pur-sang anglais, puis en Espagne lors de la conquête musulmane, et enfin quelques siècles plus tard vers l’Amérique en deux étapes. D’abord dans le sud du continent américain par les Espagnols, puis suite à ses pérégrinations naturelles et aussi par le fait de l’homme, vers l’Amérique du Nord. C’est l’ancêtre du célèbre « Criollo » argentin et du fameux « mustang » indien. Un vieux dicton dit du cheval berbère : « Il peut la faim, il peut la soif, il peut le froid, il peut le chaud, jamais il n’est fatigué. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Mer 28 Oct - 12:17

Les falsificateurs de mémoire

L’Occident ne veut rien devoir à l’Orient. C’est la raison pour laquelle les historiens occidentaux se sont évertués à situer la source de leur civilisation en Grèce(13). Et pourtant, l’alphabet, la plume et l’encre sont venus du Moyen-Orient et le mot papier dérive de papyrus. A l’origine, les Grecs appelaient le papyrus byblos, du nom du port phénicien d’où il provenait. Quand ils furent en mesure de confectionner des livres avec des rouleaux de papyrus, ils le désignèrent sous le nom de byblia, d’où le mot Bible, qui était le Livre par excellence. De même, le terme parchemin a pour origine le célèbre royaume de Pergame. D’après Pline, le roi Eumènes II(14) tirait une grande fierté d’être en possession de l’une des plus importantes bibliothèques de son temps. Pour se soustraire à l’embargo décrété par les Phéniciens sur le papyrus, il fit adopter un nouveau support pour l’écriture en utilisant les peaux de bêtes séchées. Celles-ci reçurent le nom de « pergamen » qui donna plus tard le mot parchemin.

Les instruments à la base de la civilisation viennent des profondeurs lointaines de l’Orient, laissant ainsi une marque indélébile dans l’histoire de l’humanité. Cette influence orientale se perpétue jusqu’à nos jours en Occident. Elle se retrouve non seulement dans la majeure partie des prénoms donnés par les Occidentaux à leurs enfants, mais aussi dans le symbole informatique « arobase »(15) @ qui vient de l’arabe arrob’ (le quart). Le grand orientaliste corse, qu’était Piétro Rossi, a su tendre l’oreille et mesurer à sa juste valeur ce riche apport venu d’Orient : « Un courant vivifiant parti de l’Orient n’a cessé à aucun moment de faire lever en terre d’Occident une profusion d’arts et de méditations créatrices. Nous sommes restés des Arabes dans notre foi comme dans nos scepticismes. Dans l’Orfeo de Monteverdi où plane la divinité solaire, dans ‘‘la forêt infernale’’ où rode la panthère de Dante, tout autant que dans la science contemporaine où règnent l’atome et la logique des hypothèses, se fait entendre en sourdine le murmure continu de nos sources orientales. Il suffit de tendre l’oreille. »(16) C’est parce qu’il a toujours vécu en société et au contact d’autres groupes ou civilisations que l’homme s’est enrichi de la diversité de l’autre. L’Orient a nourri l’Occident de sa culture durant des millénaires et on assiste depuis quelques siècles au mouvement inverse. Ceux qui perçoivent ou qualifient ces apports réciproques de « choc des civilisations » n’ont pas tiré les enseignements de l’histoire. A trop vouloir dominer l’autre et l’écraser de sa puissance finira par perdre l’humanité. S’il est vrai que l’homme porte en lui les germes de sa destruction, on passera alors du « choc des civilisations » au « choc des ignorances », pour arriver à la mort de la civilisation humaine.


Khelifa Mahieddine - Avocat


Notes de renvoi

- 1- Voir l’article « Du choc des civilisations au choc de l’ignorance » El Watan du 18 et 19 mai 2008.
- 2- Edward W. Saïd dans L’Orientalisme, l’Orient créé par l’Occident.
- 3- Edité chez Gallimard.
- 4- Document portant la description des marchandises transportées sur le navire.
- 5- Ralph Austin.
- 6- Le Monde du 10 Janvier 2006 et l’Expansion de juillet/août 2005
- 7- Ferdinand Braudel, historien.
- 8- 19 novembre 1964
- 9- Acheuléen : du nom de Saint-Acheul, faubourg d’Amiens, France.
- 10- Ginette Aumassip, Nadjib Ferhat, Saoudi Noureddine.
- 11- Centre de recherches algérien de paléontologie.
- 12- Centre national de recherches préhistoriques anthropologiques et historiques.
- 13 - —Idem (1)
- 14- Entre les années 197 et 159.
- 15- Arobase : ancienne unité de mesure espagnole d’origine arabe.
- 16- Pietro Rossi, dans La Cité d’Isis. Orientaliste décédé en 2002.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale   Aujourd'hui à 22:44

Revenir en haut Aller en bas
 
Le racisme exercé par la communauté pseudo scientifique internationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: