IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Le nouveau film hindou "My name is Khan "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Le nouveau film hindou "My name is Khan "   Jeu 27 Mai - 11:18

Depuis un siècle, Hollywood soumet la planète à ses règles. Casablanca, Paris, Pékin ont été reconstitués sur ses plateaux de façon à se conformer au regard américain. My Name is Khan, de Karan Johar, retourne le compliment, de Bollywood à Hollywood. Il faut aller voir ce long film, musical, larmoyant, drôle et engagé, ne serait-ce que pour découvrir le Sud profond des Etats-Unis, comme on le voit dans un studio de Bombay : avec des pitons volcaniques, des vaches qui paissent dans des rues boueuses et des Afro-Américains chantant et souriant.
in Le Monde.fr

Si elle n'occupe qu'une place mineure dans le film, cette réponse du berger à la bergère en reflète l'humeur générale. Il s'agit d'une mise en point en forme de mélodrame indien. Shah Rukh Khan, l'interprète principal du film, est la plus grande star du cinéma indien. Le héros du film, on l'aura compris, s'appelle Khan, Rizvan Khan. Musulman, il est né à Bombay et a immigré aux Etats-Unis. Il raconte son enfance en voix off, et l'on découvre un petit garçon pas comme les autres, qui a du mal à se faire des amis, à comprendre le monde qui l'entoure. Sa maman le protège du malheur pendant les pogroms antimusulmans de 1992-1993. A la mort de celle-ci, il rejoint son frère à San Francisco.

C'est là qu'il découvre que sa manière très personnelle de vivre en société tient au syndrome d'Asperger dont il est atteint. Cette forme d'autisme est très populaire dans la fiction contemporaine (il tenait une place importante dans le joli film d'animation australien Mary et Max, en 2009) ; elle permet ici à Shah Rukh Khan de s'aventurer sur le terrain exploré par Dustin Hoffman dans Rain Man (1988), de Barry Levinson. La tête penchée, le sourire perpétuel, l'élocution monocorde vous campent un personnage.

En Californie, Rizvan rencontre l'amour de sa vie, Mandira (Kajol) une belle hindoue qui tient un salon de beauté. Idylle, chansons, montage de moments amoureux, les règles de la comédie musicale indienne sont respectées (à ceci près que les personnages ne chantent pas eux-mêmes - les mélodies s'insinuent gracieusement dans le quotidien), avec en plus l'exotisme californien, puisque ces séquences sont tournées en décors naturels.

Le bonheur de Rizvan, marié, père d'un bel enfant, ne résiste pas au 11 septembre 2001. La tragédie, collective et individuelle, est annoncée dès les premières séquences, puisque l'on voit le héros dans un aéroport américain soumis à une fouille rigoureuse, répétant mécaniquement "My name is Khan, I am not a terrorist" ("Je m'appelle Khan, je ne suis pas un terroriste"), ce qui est réellement arrivé à l'acteur lorsqu'il est venu présenter son film aux Etats-Unis.

Pour regagner l'amour de Mandira, Rizvan a entrepris de démontrer au monde en général et au président des Etats-Unis en particulier qu'on peut être musulman et homme de bien. Cette quête le jette sur les routes américaines en 2008, et ce qui était impossible au printemps le devient en novembre, les 43e et 44e présidents étant invités à faire de la figuration intelligente.

Cette deuxième partie, plus politique (si l'on peut vraiment faire de la politique en se servant exclusivement de sentiments), est moins réussie, moins enlevée que la première. Pour un spectateur européen, qui n'a qu'une lointaine idée des identités religieuses en Inde, elle est toutefois passionnante. Le parcours du combattant de Rizvan le conduit à dénoncer une cellule bete au FBI tout en devenant la victime, puisqu'il se retrouve au secret dans un centre de détention. Il ne doit son salut qu'à deux jeunes journalistes indiens (encore un couple mixte, musulman et hindoue) établis aux Etats-Unis.

L'Amérique apparaît comme un continent infini où tout peut se jouer et se résoudre, y compris les conflits qui déchirent l'Inde. Au passage, Rizvan et ses inventeurs prennent clairement parti pour la cause des droits civiques (dans une version qui aurait sans doute fait sourire Martin Luther King par sa vétusté), détournant vers le sous-continent indien le lien maintenant ancien entre Afro-Américains et islam.

Il y a là de la naïveté, de la démagogie aussi, sans doute destinée à entretenir les illusions que peut nourrir la jeunesse indienne à l'égard de la terre promise. Mais surtout l'affirmation d'une autre voix, pas plus raffinée, pas plus intelligente, mais radicalement différente de la voix dominante que les industries culturelles américaines ont imposée au monde.


in Le Monde.fr - 25.05.10

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau film hindou "My name is Khan "   Jeu 27 Mai - 11:20

Tourné aux États-Unis dans la foulée de la victoire d’Obama, profitant d’une polémique qui a déchiré l’Inde, le Bollywood politique My Name Is Khan déchaîne les passions. Ce film mérite-t-il cependant de faire autant de bruit ?

-Par Amélie Leenhardt (la question) et Julien Dupuy (la réponse)

LA QUESTION
My Name Is Khan a tout du Bollywood : la longueur, la musique et l’histoire d’amour entre deux êtres fragiles, caractériels mais profondément gentils (un homme souffrant du syndrome d’Asperger et une mère célibataire). Sauf que le réalisateur nous prive des scènes de danse, pour traiter une question politique. Mandira est hindoue, Rizwan Khan est musulman. Vivant aux États-Unis, il est victime de l’islamophobie post-11-Septembre. Grâce à son slogan « My name is Khan and I’m not a terrorist », il finit par conquérir le coeur des Américains et de leur Président, clone à peine voilé de Barack Obama. Suite à l’indignation publique de l’acteur Shah Rukh Khan, superstar en inde, face au refus, qualifié d’« islamophobe», d’inclure des joueurs pakistanais dans un tournoi de cricket, le film a failli être interdit dans le pays. Sans cette polémique, parlerait-on autant de ce film moraliste et manichéen ?

LA REPONSE
Certainement. Car il y a quelque chose de génialement anachronique dans la façon dont Bollywood appréhende le medium cinématographique : comme si le septième art en était encore à ses balbutiements et conservait, par conséquent, une aura de magie l’absolvant d’excuses et de biais dans son traitement de sujets polémiques. C’est là tout le prix d’un projet comme My Name Is Khan. Porté par l’un des couples les plus charismatiques d’inde, Shah Rukh Khan et la géniale Kajol, le film déborde d’énergie, d’une candeur vivifiante, et surtout opte systématiquement pour un traitement jusqu’au-boutiste et hyperbolique de ses thèmes, semant loin derrière lui les oeuvres occidentales comparables, nettement plus timorées. En ce sens, un film comme My Name Is Khan est d’une étonnante radicalité, et s’impose comme un imparable remède contre le cynisme désabusé.

Un film de Karan Johar /Avec Shah Rukh Khan, Kajol…/Distribution: 20th Century Fox /Inde, 2009, 2h40 / Sortie le 26 mai 2010

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Le nouveau film hindou "My name is Khan "   Jeu 27 Mai - 11:23


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Jujube
Esthète


Féminin
Localisation : Somewhere
Réputation : 0
Inscrit le : 13/06/2010

MessageSujet: Re: Le nouveau film hindou "My name is Khan "   Mer 16 Juin - 9:02

c'est un tres bon film
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau film hindou "My name is Khan "   Aujourd'hui à 12:45

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau film hindou "My name is Khan "
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: CINEMA / Théâtre-Spectacles-
Sauter vers: