IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Introduction à l'étude du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moula
Fée


Féminin
Age : 31
Localisation : Alger
Qualité : Modératrice
Réputation : 70
Inscrit le : 22/12/2008

MessageSujet: Introduction à l'étude du mal   Ven 18 Juin - 17:09

Voilà un extrait d'un texte que j'ai trouvé sur un site internet ou un blog je ne me souviens plus


Sens de la société, l'homme le mal et le bonheur


''Le plus grand mal, à part l'injustice, serait que l'auteur de l'injustice ne paie pas la peine de sa faute. '' Platon
''L"injustifiable continu d'appeler une justification. '' Nabert

Le mal est un paradoxe « Nécessaire » pour élaborer la société, il doit en même temps être considéré comme inutile pour diminuer constamment jusqu'à disparaître tout à fait de l'humanité.

La présence du mal est indispensable Notre espèce est devenue "humanité" à partir du moment ou elle a découvert le concept de bien et de mal. Ce concept n'existe pas dans la nature, et à partir du moment ou l'homme a qualifié certaines de ses actions en terme de "mal" et se les ait interdites, il à rompu définitivement avec les moeurs naturelles.

''Pourquoi existe-t-il tant de mal, tout étant formé par un Dieu que tous les théistes se sont accordés à nommer bon ? '' Voltaire

Mais à y regarder de plus prés, le concept de "mal", cela devient vite évident, est là avant tout pour aider l'émergeance de son opposé. En effet, le « mal » étant insupportable à l'être humain, il devient un des plus puissants aiguillons pour motivé son recto : « le bien ».

Par exemple, le « mal » commis par un policier sud-africain, racistes et violents envers le jeune avocat Gandhi (jeté hors d'un train à cause de la couleur de sa peau), à motivé l'engagement du Mahatma dans la voie de la non-violence active (et nous connaissons l'incroyable finalité de cet acte injuste sur l'empire colonial britannique).

Le mal doit être jugé de trop

Le mal est donc nécessaire à notre évolution. Mais en même temps, nous devons obligatoirement le condamner pour réduire progressivement (et en permanence), son champ d'influence. Nous devons non seulement le condamner, mais également l'analyser, le disséquer, le comprendre, pour le soigner. Le mal doit en effet cesser d'être une fatalité. Il doit finir de jeter, par sa seule présence, une sorte de linceul absurde, sur l'humanité.


________________________________________________________________________

Le sage peut, sans faillir, changer de positions avec les saisons
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Introduction à l'étude du mal   Sam 19 Juin - 0:27

Très bonne réflexion.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
Introduction à l'étude du mal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: