IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 L'environnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ahcenemariche



Masculin
Age : 49
Localisation : tizi rached kabylie
Humeur : cool

Réputation : 9
Inscrit le : 03/10/2009

MessageSujet: L'environnement   Mar 29 Juin - 21:12



Rares ceux qui ont du respect
Pour l’environnement qui nous entoure
Ils n’accordent aucun intérêt
Et semblent non concernés pour toujours
On y jette toutes sortes de déchets
En les répandant tout autour

Nul endroit n’est épargné
Par leurs mains, mes frères !
Ni les monts, ni les forêts
Ni les plaines ni les rivières
Ni les vastes étendues désertées
Et ni même notre unique mer !

Chaque coin est un amas d’ordures
De tous cotés, une fumée se dégage
Que reste-t-il dans cette belle nature
Que l’homme a détruit au passage ?
En saison de grande température
Les incendies causent des ravages

Les conduits des égouts
Le déversent dans les rus
Que reste-t-il de tout,
Même les poissons ont disparu ?
Quant aux galets et aux cailloux
Ils sont tous dilapidés en sus !

La pêche qu’on adorait avant
Etait notre loisir et notre gagne-pain
Que reste-t-il à présent… ?
Rien ne mord à l’hameçon en vain
Si tu es récalcitrant, incompétent
Des pièges espère à présent quelque bien ?

Les arbres sous lesquels on relaxait
Sont livrés aux flammes volontairement
La verdure que l’on admirait
A disparu, de nos jours, complètement
Le malheur que l’on négligeait
Finit par nous cerner vraiment
Nous nettoyons la crasse de l’intérieur des maisons
Pour la jeter devant la porte pêle-mêle
De nos repas préparés quotidiennement
Combien d’assiettes sont jetées a la poubelle ?
Nous avons sur pollué l’environnement
Hommes, femmes, enfants et demoiselles

Trop de détruits aux environs
Les ordures y ont trouvé place
La propreté se fait rare à présent
Elle se limite à notre petit espace
Elle a disparu du quotidien des gens
Là où dominent les habitués de la crasse

J’aime les rafales du vent
Qui dévoile tout sur son passage
Le tourbillon vif et violent
Les disperse dans les rouages
Entraînant toutes sortes d’excréments
Il les éparpille dans ton entourage

Quant à la mer qui se déchaîne
Elle remonte toute à la surface
Tous ce qui s’y trouve, elle le malmène
Comme si elle joue au tour de passe-passe
Une fois redevenue calme et sereine
Tu découvriras tes odieuses actions en face

Les mouches et les moustiques qui pullulent
Sont, désormais, nos compagnons
Tous ces verts qui s’accumulent
Provoquent un relent dégoûtant
Partout, la mauvaise odeur circule
Charognes et asticots nauséabonds

Qui se « moque » de l’environnement
Se moque de notre propre vie
Si nous imitons ces ignobles gens
Nous nous jetons dans un puits
Retroussons nos manches dès maintenant
Et donnons l’exemple à autrui

On nettoiera notre devanture
Et tout le milieu où l’on vit
Nous donnerons à la nation une autre figure
En purifiant les rivières et les puits
Nous profiterons ainsi d’une vie pure
Et nous émergerons à l’instar des autres pays.

ahcene mariche

Revenir en haut Aller en bas
http://ahcenemariche.centerblog.net
 
L'environnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: LITTERATURE / Roman, poésie, essai-
Sauter vers: