IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Biographie de ahcene mariche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ahcenemariche



Masculin
Age : 49
Localisation : tizi rached kabylie
Humeur : cool

Réputation : 9
Inscrit le : 03/10/2009

MessageSujet: Biographie de ahcene mariche   Mer 30 Juin - 0:49

Biographie de : Ahcène Mariche
Ahcène Mariche est né le 21 février 1967 à Tala Toulmouts dans la commune de Tizi Rached à l’Est de la ville de Tizi Ouzou en grande Kabylie Algérie. Issu d’une famille modeste et jalouse de sa culture. Baignant dans un climat où la culture règne en maître, l’hérédité aidant car son grand-père maternel Ali n SAID était poète troubadour.
Les gènes de poésie ont surgit en l’âme de AHCENE avec les compositions qu’il a signées en étant lycéen en classe de 2ème AS à Larbaa Nath Irathen.
Les années 80 avec leur lot de revendications et le marasme qui y régnait a été un autre ingrédient pour la bonne cuisine de notre Ahcène.
Dans sa poésie il multiplie les saveurs, les regards les analyses et se permet même de nouvelles approches et d’autres angles d’approche dans ses visions poétiques.
Très calme de nature et attentif il prend toujours le soin de bien observer, mâcher ses mots…Très à l’écoute de sa société, très critique dans son regard, imaginatif à l extrême il pousse loin ses idées et nous convie à chaque fois à faire avec lui des voyages inédits voire des odyssées.
Il est professeur de physique, cameraman et photographe, il mêle et entremêle la science à la littérature, l’image et le son, les rêves et la réalité qu’il traduit en juste mot pour dire et écrire…
La touche psychanalytique, surréaliste, humaniste… sont omniprésentes dans ses œuvres. Son expérience dans l’enseignement, les fréquents voyages qu’il ne cesse d’effectuer un peu partout et ses fréquentations multiples d’horizons différents lui sont d’un grand apport.
Au niveau de sa famille on retrouve une grande école où plein de professeurs se retrouvent : du professeur de civilisation américaine aux professeurs de lettres arabes passant par le journalisme et même le droit dans toutes ses branches, ainsi qu’un professeur d’histoire, s’ajoute à cela l’élément catalyseur qu’est les sciences physique qu’il aime à fond.
Les débats au sein de la famille sont omniprésents avec tout ce que cela entend comme regards croisés sur les choses de la vie qui suscitent leurs attentions.
Jaloux de sa langue maternelle le tamazight, il écrit avec ; mais en guise de lui donner d’autres ailes, il traduit ses poèmes en plusieurs langues dont le français, l’anglais, l’arabe, l’italien, l’allemand, le japonais le danois et le chinois.
Même vers des contrées lointaines, il a fait parvenir ses pensées comme pour leur dire qu’on est là, et leur ouvre l’armoire de notre culture ancestrale qui n’a rien à envier aux autres cultures et est au diapason de l’évolution et de la modernité.
Dès le jeune âge son oreille est devenue telle une ventouse qui se colle à son poste radio pour écouter sa radio fétiche : la radio chaîne 2. Il visita les locaux de son monde imaginaire en 1977, et depuis, il a tissé les liens qui lui on permit de revenir à plusieurs reprises en tant qu’invité d’émissions. Il était membre du groupe Tilelli qui soutenait les producteurs et animateurs de ladite radio par des avis, conseils, recherches…
Ses rencontres avec plusieurs artistes de renom : Cherif Kheddam, Nouara, Ait Menguellet, Medjahed Hamid, Malika Domrane, Cherif Hamani, Farid Ferragui…ont été des stimulants de taille pour une carrière qu’il n’imaginait guère. Il a animé plusieurs soirées et galas avec d’autres chanteurs : Taleb Tahar, Moh Oubélaïd, Kamal Bouyacoub, Hacène Ahres, Idir Bellali…
Etant au collège Laïmèche Ali de Tizi Rached, entre 1979 et 1983, ses professeurs découvrirent en lui le germe de l’écriture et son amour pour la culture. Une fois au lycée Abderrahmane El Ilouli qui a vu naître les : Matoub Lounès, Izri Brahim, Amghid, malgré une orientation en série science, en 1983, notre Ahcène trouva le milieu propice. Les festivités l’inspirèrent jusqu’à prendre part et devient même l’animateur. Il fit connaissance avec un autre lycéen amateur de chants « Hacène Ahres » avec qui il activait et prirent un chemin d’animations. En septembre 1986, il entra à l’institut technologique de l’éducation pour devenir un professeur de physique. Là aussi, les activités culturelles lui collèrent à la peau et a même osé chanter à maintes reprises lors des soirées qu’il a organisées. Encouragé par tous les camarades, les professeurs et les amis, son stylo s’est mis à faire couler ses larmes bleues et à constituer son premier registre qu’il ne montrait qu’aux intimes.
Ayant obtenu son diplôme, en septembre1988, il entama une carrière dans l’enseignement au collège de Tizi Rached, comme prof de physique. Très communicatif, la mission lui a été très facile. Deux années plus tard, il crée avec ses amis un club de correspondances et voyages au niveau du centre culturel de Tizi Rached où plusieurs activités furent organisées pour la promotion de la jeunesse et de la culture.
La rencontre avec un journaliste de www.kabyle.com a changé sa vie puisque il lui a ouvert les portes d’un vaste monde, celui de l’Internet. Il fut contacté par un professeur à l’université de Corvalis aux Etats-Unis d’Amérique pour publier son poème Sidi Valentin dans la célèbre anthologie « TO TOPOS ». Au printemps 2005, son poème fut publié.
La chaîne de télévision « Canal Algérie » lui a ouvert les portes à maintes reprises dans son émission : Bonjour d’Algérie, où il déclama quatre poèmes en quatre langues pendant son premier passage, puis dans l’émission TV RAMA.
La radio chaîne 2 découvre son poème Sidi Valentin et l’invita à l’occasion de la fête des amoureux pour déclamer ses poèmes, et Sidi Valentin fut une première dans la poésie kabyle.
La presse écrite lui a réservé plusieurs articles et interviews dans : Le Matin, La Nouvelle République , Le Citoyen, Côte Ouest, Liberté, L’Expression, Le Soir d’Algérie, Akher Saâa, La Dépêche de Kabylie, el watan, Horizons, info soir, el nnahar,
Les magazines : Nass bladi, Miss kabylie, kabylie Mag ,Dzeriet ; Tamazigh tura
On y trouve aussi ses poèmes sur plus d’une trentaine une de sites Internet et autre blogs : www.kabyle.com, www.KabyleS.com, www.berberescope.com, www.vospoemes.com, www.oasisdesartistes.com ,www.amazighworld.org, http://www.algerie-dz.com, http://www.othervoicespoetry.org, www.poetasdelmundo.com, www.africinfo.org, www.agoravox.fr, www.webzinemaker.com, www.berberescope.com, …
Pour mieux présenter son œuvre et consacrer tout l’espace qu’il faut, il crée un site Internet : www.webzinemaker.com/ahcenemariche où il livre ses poèmes, photos, articles et interviews
Très ouvert, communicatif, il ouvre son cœur tout le monde et écoute tout le monde.
Voyant que son message a pu atteindre des milliers d’auditeurs, lecteurs et téléspectateurs, et devant l’insistance de ces derniers à découvrir ses autres produits, il a édité son premier recueil de poésie intitulé : Id Yukin (Les Nuits Volubiles) composé de trente deux poèmes en kabyle traduits en français et compte 113 pages où il aborde divers thèmes : l’amour dans tous ses états, la femme, le rêve, la paix, la beauté, la nuit, la vérité, l’ingratitude.
Tantôt réaliste tantôt surréaliste, il sait épouser les nuances de l’arc-en-ciel de ses états d’âme qu’il traduit en mots, en vers puis en poèmes.
Apprécié, 11 mois plus tard, il édite son deuxième recueil qu’il a intitulé jalousement : Taazzult-iw (Confidences et Mémoires) composé pour sa part de 25 poèmes et compte 122 pages.
Le Haut Commissariat à l’Amazighité lui a publié six poèmes en Kabyle dans un recueil intitulé « Tibhirt n yimedyazen », publication collective pour 14 poètes en septembre 2005.
L’écrivain et chercheur Youcef Merrahi lui a consacré dans son CD « Digest Kabyle » édité en mai 2006 et qui paraîtra sur papier dans quelque temps.
Restant sur la même longueur d’onde il nous propose cette fois d’autres pulsations et frondes avec des sujets originaux portant son analyse habituelle : l’aiguille, la négligence, la jalousie, paroles de nuit, mon père, face au miroir, la montre, le destin aveugle, Zivka…
Son viatique reste toujours plein. Plus de 400 poèmes attendent leur tour pour être édités.
Ne se contentant pas du papier uniquement, il trouve une idée originale, transcrire ses poèmes avec de la peinture sur soie qu’il met en cadres et constitue une exposition de 40 tableaux en quatre langues qu’il expose un peu partout et décore avec les plateaux de télévision à chacun de ses passages.
Poussant son imagination aussi loin que possible, il a conçu une carte de vœux spéciale Saint-Valentin sur laquelle s’y trouve son poème dans un décor assez original conçu par son ami l’infographe Djamel Beggaz, et qui a été une très belle surprise pour les jeunes kabyles à l’occasion de la fête des amoureux 2006.
Les Chaîne de télévision nationale (ENTV, Canal Algérie, A3, la chaîne 4 et les chaîne BRTV , BEUR TV, BBC lui ont consacré des émissions complètes et des reportages sur toute son œuvre artistique.
Les radios algériennes se sont intéressé aussi a son œuvre et a été invité à plusieurs reprises aux studios des RADIO : chaine2, chaîne 3, el Bahdja, Mitidja, Soummam, Bouira, et diffusent ses poèmes en musique .Même des radios en France et aux USA diffusent sa poésie.
En l’espace de même pas quatre ans, il a édité sept (08) recueils de poésie : 03 en kabyle traduits en français, deux en anglais, deux en kabyle et un recueil en français édité en France ainsi qu’un cd audio de sa poésie en musique.

Publications de : AHCENE MARICHE
1- IV YUKIN (les nuits volubiles) édité en juin 2005
2- TAAZZULT-IW (confidences et mémoires) édité en mai 2006
3- TIDERRAY (contusions) édité en juillet 2007
4- VOLUBLE NIGHTS (version anglaise de Ivyukin) édité en juillet 2007
05- CONFIDENCE AND MEMORIES version anglaise de TAAZZULT-IW édité en
décembre 2008
- CD de poésie sur fond musicaux du deuxième recueil Taazzult-iw édité en avril 2008
06- réédition des trois premiers recueils en tamazight uniquement :
Idh yukin, Taazzult-iw et Tiderray avril 2009
07- Tibernint d ssellum « la toupie et l’échelle » en tamazight uniquement
Mai 2009
08- contusions édité en France chez edilivre en octobre 2009

J’ai aussi publié mes poèmes sur des revues et magazines:
-North africain voices aux USA au printemps 2005
-LE JOURNAL SAINT MONT EN FRANCE EN 2007
-Miss kabylie 2008
-kabylie mag 2009
-tamazight tura 2009

Comme je publie aussi sur quelques sites internet et blogs
De temps à autre j'écris aussi des articles et interview sur la presse écrite et certains portails culturels.

e mail : ahcenemariche@yahoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://ahcenemariche.centerblog.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Biographie de ahcene mariche   Mer 30 Juin - 9:45

Bienvenu au Forum, ô Poète !

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
Biographie de ahcene mariche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: Votre Forum :: Enchantés de vous connaitre !-
Sauter vers: