IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Mort de Blake Edwards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Mort de Blake Edwards   Jeu 23 Déc - 1:08

Blake Edwards a été emporté par des complications survenues à la suite d'une pneumonie dans la nuit de mercredi à jeudi passés au Saint John's Health Center de Santa Monica, en Californie. La carrière de Blake Edwards s'étend sur près de sept décennies, marquées par des succès critiques et publics, mais aussi de sérieux échecs.

Né le 26 juillet 1922 à Tulsa, dans l'Oklahoma, Blake Edwards arrive avec sa famille à Los Angeles à l'âge de 3 ans. Il fait ses premiers pas dans le septième art en tant qu'acteur, dès 1942, mais est cantonné à des rôles d'appoint, et la vingtaine de films dans lequel il apparaît sont tous des échecs. "Regardez un seul de ces films et vous comprendrez pourquoi j'ai décidé de devenir scénariste", ironisait-il. A la fin des années 1940, devenu scénariste, Blake Edwards crée un personnage de détective privé pour un feuilleton radiophonique. Il passe ensuite à la télévision, imaginant les séries Peter Gunn et Mr. Lucky avant de se concentrer sur le cinéma.

Operation Petticoat (Opération jupons), qu'il tourne en 1959 avec Cary Grant et Tony Curtis, est son premier grand succès, bientôt suivi de Breakfast at Tiffany's avec Audrey Hepburn et Days of Wine and Roses (1963) avec Jack Lemmon. Il change alors de braquet et signe La Panthère rose, premier épisode d'une série de sept films où Peter Sellers interprète l'inspecteur Clouseau.
Mais sa collaboration avec l'acteur, qu'il dirige aussi dans The Party, n'est pas de tout repos. "J'ai vécu avec Peter les moments les plus drôles de ma vie et les pires moments. Quand il était au sommet de sa forme, il était hilarant. Mais lorsqu'il était dans son monde déprimé et coléreux, il était impossible", expliquait-il en 2002.

Blake Edwards, qui a reçu un Oscar d'honneur en 2003, a connu aussi sa série de revers, critiques comme financiers. Darling Lili, tourné avec Julie Andrews (1970), manque de couler la Paramount. Il rebondit à la fin des années 1970 avec Ten (Elle), où débute Bo Derek, avant Victor/Victoria, en 1982, qui lui vaut d'être nommé à l'Oscar du meilleur scénario.


Le Monde.Fr

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
Mort de Blake Edwards
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: CINEMA / Théâtre-Spectacles-
Sauter vers: