IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 AICHA radhia Allah 3anha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: AICHA radhia Allah 3anha   Sam 7 Mar - 11:27

Aicha radhia Allah 3anha, épouse du prophète sala Allah 3alih oua salam ou l’islam au féminin

Par Esma LAMRABET

Lors de mes quêtes de savoir religieux et de mes lectures sur l’histoire islamique, le personnage emblématique de Aicha, épouse du Prophète m’a souvent interpellé…

Je percevais à travers ses dires, ses actes et ses interventions historiques, le profil d’une femme exceptionnelle,imprégnée d’une force inébranlable et d’un savoir impressionnant…Et ce, malgré le fait que, sa contribution, sa vie, son parcours, sont en général, évoqués d’une manière très rébarbative et frileuse dans la majorité des ouvrages islamiques classiques…

Mais force est de reconnaître que malgré le fait que l’histoire islamique reste très réservée quant à l’apport des femmes musulmanes en général, il n’en reste pas moins que concernant Aicha, son empreinte a été tellement déterminante dans la tradition prophétique que son nom est resté indélébile dans la mémoire des sciences islamiques…
Et c’est ainsi qu’ en tentant une approche plus intime ou autrement dit une lecture plus proche de ma sensibilité de femme, j’ai découvert bien des facettes inavouées de ce personnage historique…Mais ce qui m’a sans doute le plus réconforté en tant que femme moi-même , musulmane et pratiquante, c’est le fait que son modèle de parcours, soit d’une incroyable actualité !!! :

Effectivement , après cette lecture de la vie de Aicha et avec du recul je pourrais affirmer ici et sans trop prendre de risques qu’elle a personnifié un mouvement intellectuel féminin franchement avant-gardiste…Mouvement qu’on aurait bien de la peine à imaginer de nos jours dans nos sociétés.
Car Aicha n’a eu de cesse, tout au long de sa vie, de revendiquer des droits au nom de son humanité, de sa féminité et de sa spiritualité….

Ainsi, à l’heure ou une lecture traditionaliste et fermée de l’islam, nous
dépeint l’idéal de la femme musulmane, comme étant celui sans équivoque
d’ une femme soumise, résignée, silencieuse et surtout aveuglément
obéissante au mari, Aicha l’épouse préférée du prophète était avant tout
une femme rebelle, au vrai sens du terme et dont la révolte se faisait toujours dans le souci d’une quête de justice …Ses incessants débats, ses
commentaires critiques avec le prophète de l’islam lui-même et ses
altercations notoires avec des grands savants, compagnons (sahabas) ou
gouvernants de l’époque avec qui elle était souvent en désaccord, sont le
témoignage inéluctable de sa forte personnalité et de son sens aigu de la
perspicacité…

Alors qu’aujourd’hui l’on veut nous faire admettre que pour être plus musulman –surtout musulmane- il faudrait être moins intelligent, l’histoire nous montre que Aicha, n’avait jamais cessé d’utiliser son intelligence pour s’imprégner du sens de la révélation coranique…

A chaque révélation coranique elle était la première à questionner le prophète sur le comment et le pourquoi des versets…C’est pour cela qu’elle devint par la suite l’une des plus grandes interprètes du Coran, tout simplement parce qu’elle a fait preuve d’un usage permanent de la raison critique…

Que dire aussi d’un cursus comme le sien, celui d’une Alima ou savante, qui a été à l’origine de la transmission mais surtout de l’élaboration et de la codification (thawtik assuna) de ce vaste patrimoine de la tradition prophétique ou Ahadiths qui se transmet jusqu’à nos jours dans les plus grandes universités islamiques du monde.

C’est en partie grâce à elle que cette deuxième source de législation en islam qui est la SUNNA ou tradition du Prophète est entre nos mains aujourd’hui…Elle fut, de l’avis de tous les savants, la plus grande savante du Hadith qu’a connu le monde musulman. (elle aurait transmis plus de 2210 hadiths)…

Elle fut après la mort du prophète sa véritable héritière spirituelle… Sa demeure fut, jusqu’à sa mort, un lieu de rencontre culturel, de débats et de savoir où elle y a enseigné à plusieurs générations de théologiens musulmans.

Sa participation et ses prises de position politiques sont simplement impressionnantes aussi bien pour l’époque que pour qui connaît le statut
socio-politique des femmes musulmanes d’aujourd’hui, et ce malgré le fait que de nombreux commentateurs musulmans ont relégué cette contribution dans un recoin de l’histoire …
Car une femme qui marque l’histoire par son savoir religieux c’est encore acceptable et cela peut passer… mais une femme qui se mêle de politique c’est tout simplement une aberration… C’est même de l’ordre du tabou…Or, Aicha, a participé durant toute sa vie, aux affaires politiques de l’époque et son avis était toujours pris en considération… Plus que cela, elle personnifia la première révolte d’une femme contre un pouvoir politique en place… C’est ce que rapporte l’histoire, lors de sa célèbre sortie sur un chameau, forte de sa notoriété spirituelle et politique, et entourée d’une armée d’hommes fidèles (...)Une bataille d’hommes ou elle a tenue à être présente afin de protester contre l’ordre politique établi et elle où incarna un véritable «leadership politique ».

Mais l’histoire écrite par des hommes, que le féminin, surtout quand il se revendique politique, dérange, ont immortalisé cet évènement tragique de l’histoire sous le nom banal de « bataille du chameau » (par référence au seul chameau présent à cette bataille en l’occurrence le sien)…
Et ce, afin de ne pas garder en mémoire le nom d’une femme pour un évènement politique de cette envergure !!! Terrible constat d’une histoire musulmane décidemment misogyne !!!

Aicha fut aussi connue pour avoir, à son époque, exercer la fonction de MUFTI (celui qui émet des avis juridiques en religion ou fatawas) on notera en passant que le terme est au masculin et malgré le fait que Aicha fut l’une des premières personnes à avoir exercer cette fonction, on ne connaîtra plus de femmes Muftis, du fait que l’accès à cette fonction leur a toujours été interdit et ce jusqu’à aujourd’hui…

Il serait trop long de décrire ici toutes les contributions historiques de Aicha, mais l’on peut citer en résumé quelques unes comme sa grande maîtrise de la langue arabe et de ses subtilités dont elle avait une haute connaissance et nul ne semblait l’égaler en la matière… Elle était aussi connue pour son grand amour pour la poésie arabe… Sa contribution dans l’exégèse coranique était aussi considérable….

C’est donc devant toutes ces performances féminines que l’idée m’est venue de transmettre à travers ce modeste écrit ce souffle d’émancipation de la première heure ; je dis bien EMANCIPATION car avec un parcours comme celui de Aicha : traditionnaire hors paire, juge, politicienne, érudite, exégète, enseignante, poétesse … il s’agit bien là d’une femme émancipée au sens le plus profond du terme…
Et si l’on devait comparer ce degré d’émancipation à l’aune de notre modernité il serait approprié de décrire Aicha comme une femme émancipée même si elle a vécu il y a 14 siècles….
Que signifie au juste ce terme tellement utilisé aujourd’hui ?

S'il signifie avant tout la capacité des femmes à parler pour elles mêmes, la capacité des femmes à investir les domaines intellectuels et politiques, et bien l’on peut avancer sans risque que Aicha a bel et bien était une femme émancipée.

Le constat évident de l’incarnation d’une femme émancipée à l’aube de l’islam ne peut être que très troublant pour qui contemple le paysage musulman d’aujourd’hui… Car c’est bien tout le contraire ou tout l’opposé de l’image réelle ou imaginée que l’on nous propose actuellement de la femme en islam et ce aussi bien en Occident qu’en terre d’islam!


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
AICHA radhia Allah 3anha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: