IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 De la musique avec des légumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: De la musique avec des légumes   Ven 24 Avr - 15:08

«Le concept peut prêter à sourire. Mais notre formation est unique au monde par son ampleur et son sérieux», souligne Tamara Wilhelm, l'un des 12 membres de ce collectif qui cherche ses racines aussi bien chez Kraftwerk que chez John Cage. L'Orchestre, devenu hôte de choix des scènes pop, jazz ou classiques en Europe et en Asie, devait donner vendredi, en primeur, son concert de jubilé à la prestigieuse Maison de la radio à Vienne, avant une mini-tournée en France et en Allemagne.

Tout a pourtant débuté sur un mode loufoque, reconnaissent ses fondateurs, alors étudiants à Vienne.

«On était parti sur l'idée d'un pied-de-nez, d'un défi. Mais très vite nous avons réalisé que quelque chose de plus ambitieux était possible», précise Jörg Piringer, l'une des figures historiques du groupe.

Issus du monde de la musique, mais aussi de l'architecture, du design, des arts plastiques et de la création vidéo, l'Orchestre a vite développé un univers propre mariant avec raffinement le végétal et la technologie.

«Nous produisons ce qu'on pourrait appeler de la musique électronique organique», résume Tamara Wilhelm.

«Sans technologie, et notamment sans micros et amplificateurs sophistiqués, notre musique ne pourrait pas exister. Mais sur scène nous jouons tout en direct, sans boucles enregistrées, afin de conserver à nos concerts le caractère d'une performance artistique», souligne-t-elle.

Le résultat est une musique littéralement inouïe, principalement percussive, où le crissement du chou, le sifflement de la carotte, le choc des aubergines, la caresse du poireau et le barrissement du concombre composent des mélopées hypnotiques entre musique techno et chant de baleines.



«Les légumes permettent de créer un univers sonore tout à fait unique, qui ne serait que très difficilement reproductible avec des synthétiseurs», estime Jörg Piringer.

Jouer du légume n'est toufois pas de tout repos: chaque performance du groupe est précédée par une visite au marché en raison de la nature périssable des instruments de ce «Krautrock» très particulier.

«Il faut 70 kilos de légumes frais par concert et trois heures de travail pour façonner la quarantaine d'instruments employés», certains devant être remplacés plusieurs fois par concert, notamment par forte chaleur, selon lui.

Parmi les créations les plus originales figure la «rubharpe», à base de fils de rhubarbe, et le concombrophone, composé d'un embout de carotte, d'un corps de concombre et d'un pavillon de poivron.

Invité à se produire aussi bien à Singapour ou à Hong Kong qu'à Moscou, aux Transmusicales de Rennes (France) ou à Belfast, l'Orchestre, qui a donné près de 200 concerts à ce jour, doit aussi se reposer sur les aléas des produits et climats locaux.

«En Asie, on ne trouve pas nos radis habituels. En Italie, il fait souvent trop chaud. Et en Grande-Bretagne, les carottes sont pleines d'eau et n'ont aucune tenue», relève Tamara Wilhelm.

«Ce n'est pas facile mais c'est ce qui rend l'entreprise passionnante. Le fait de se limiter strictement aux légumes oblige à toujours chercher de nouvelles idées. Le sujet est inépuisable», assure-t-elle.

Le groupe, dont la vidéo a été visionnée près de deux millions de fois sur le site de partage Youtube, a en outre la particularité d'offrir au public une soupe --de légumes bien entendu-- à la fin de la plupart de leurs concerts.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
De la musique avec des légumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: MUSIQUE-
Sauter vers: