IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Thomas Stearns Eliot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Thomas Stearns Eliot   Jeu 14 Mai - 12:23

Thomas Stearns Eliot

Né à Saint-Louis, Missouri, en 1888, Thomas Stearns Eliot poursuit des études de Lettres et de Philosophie à Harvard et à la Sorbonne (où il suit notamment les cours de Bertrand Russell et de Bergson), tout en se passionnant pour la poésie et particulièrement pour le mouvement symboliste (Laforgue, Corbière... mais sans laisser de côté pour autant les grands classiques que sont Henry James, John Donne ou Dante...).

En 1914, il s'installe en Angleterre, à Oxford où il projette de poursuivre ses études, et où il fait la connaissance d'Ezra Pound, auquel il dédiera "La terre vaine" (publiée en 1922). T.S. Eliot épouse Vivien Haigh-Wood en 1915 et décide de se fixer en Angleterre. Sur la recommandation de sa belle-famille, il entre alors comme employé à la Lloyds Bank (ce qu'Ezra Pound qualifie de "gaspillage criminel"). Il y reste 8 ans, jusqu'à ce qu'il obtienne un poste de directeur chez l'éditeur Faber & Gwyer (plus tard Faber & Faber). Et pendant tout ce temps, il poursuit une intense activité de poète, auteur dramatique, critique littéraire et essayiste, s'imposant comme le plus en vue des écrivains américains d'Angleterre.

L'oeuvre de T.S. Eliot est tout entière nourrie de son questionnement religieux, ce dont témoignent en particulier "La terre vaine", réflexion poétique sur la mort et la rédemption, et "Meurtre dans la cathédrale", évocation de Thomas Becket, archevêque de Canterbury assassiné pour s'être opposé aux velléités schismatiques d'Henri VIII. Elle valut à son auteur le prix Nobel de littérature en 1948.

T.S. Eliot est mort en 1965.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
Thomas Stearns Eliot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: LITTERATURE / Roman, poésie, essai-
Sauter vers: