IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 La grand mère en Tunisie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: La grand mère en Tunisie   Sam 30 Mai - 3:14

(TAP, par Sarra Belguith) - La Grand-mère. Un mot qui éveille, pour chacun, de nous, tant de significations: l'enfance, les contes, l'identité, les confidences, l'affection, le rassemblement familial, la nostalgie ou hélas des souvenirs très vagues. Source de jouvence et de réconfort au sein de la famille, l'absence de la grand-mère occasionne, pour tous ses membres, un grand vide.

En Tunisie, les appellations autour de la grand-mère diffèrent d'une région à l'autre. Au nord du pays, les enfants utilisent essentiellement le terme "Mammati" dérivé de maman, ou encore "Azizti" (Ma chérie), invoquant ainsi un lien affectif très fort porté à la grand-mère, qui incarne l'oreille attentive et cède aux caprices des petits-fils.

Les originaires du Cap Bon l'appellent tout simplement "Hbibti" (mon amour) parce que c'est elle la confidente et l'élue de tous les cœurs. Les originaires du Sahel tunisien, la surnomment "Hanna" ou "Hannati", par référence à "Hanin" et "Hanan", c'est à dire nostalgie et tendresse. Le terme "Jedday", "Jeddati" ou "Yamma" utilisés au Sud tunisien, nous font penser à "la Oula" (approvisionnement traditionnel de l'année), au tissage des margoums (tapis traditionnels) et à tous les moments de bavardages réconfortants et spontanés lors du rassemblement familial.

On l'appelle aussi "Déda", la voix de la sagesse, réputée pour son rôle de réconciliateur dans la famille, refuge de l'enfant poursuivi par un père autoritaire, ou le coup de bâton de la maîtresse des lieux au moment ou le Chef de maison se livrait à ses tâches quotidiennes. C'est elle qui possède les recettes magiques d'un remède contre les maux et les secrets de la beauté naturelle.

Pour les tunisois, "Nana" ou encore "Lella", inspire égard et respect envers celle qui, voyant par le petit bout de la lorgnette, rappelle le temps du crochet et de la confection des napperons en dentelles.

Le plus souvent, on l'appelle tout simplement "Ommi", (maman) puisque c'est elle envers qui on se tourne à la naissance du bébé, elle qui garde les enfants en bas âge, quand la mère travaille toute la journée, et qui les ramène, à travers ses contes légendaires, vers un univers onirique.

Pour la taquiner, d'autres la surnomment "Mama Azouza" c'est à dire maman la vieille, celle qui, canne à la main, et sur un ton grincheux, exige obéissance et ne tolère d'être contestée ou contredite.

Symbolisant la mémoire, la grand mère, attirait, en anecdotière, ses petits fils par les jeux amusants de charade, et en leur exhibant les charmes des proverbes d'antan pour leur apprendre la bonne morale.

Dans les périodes des fêtes comme "Aid El Fitr" (Fête marquant la fin du mois du jeûne) et "Le Mouled" (Fête de la naissance du prophète), la demeure de la grand-mère est la plus sollicitée, pour pouvoir savourer les plus délicieux plats et pâtisserie traditionnels, préparés par cette grande experte.

Devenu au fil du temps une source d'inspiration, le personnage de la grand mère prend sa place dans les contes pour enfants avec le plus connu de tous "Le petit chaperon rouge". Souriante et accueillante, elle figure dans l'une des icônes d'une marque de Café français. Réputée pour son dynamisme, son mêle à tout, la vieille maman incarne un rôle central dans les anciennes séries télévisées tunisiennes comme la fameuse "Khalti Traki, Nas Mlah". De nos jours, "Ommi Yammi" et "Mamie", sont les termes de la génération très tendance, véhiculés par la série télévisée humoristique diffusée au cours de ramadan "Choufli hall" (Trouve-moi une solution) qui livre l'image traditionnelle de la grand-mère, comme source d'équilibre et d'ordre, et celle des temps modernes, qui répond à tous les désirs en comblant ses petits enfants par des gestes d'une gâterie parfois démesurée.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Moula
Fée


Féminin
Age : 31
Localisation : Alger
Qualité : Modératrice
Réputation : 70
Inscrit le : 22/12/2008

MessageSujet: Re: La grand mère en Tunisie   Sam 30 Mai - 19:57

et comment tu appelais ta grand mère?

________________________________________________________________________

Le sage peut, sans faillir, changer de positions avec les saisons
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: La grand mère en Tunisie   Sam 30 Mai - 20:18

Merci de cette question Louma. Je te jure que je m'y attendais pas. Le sujet m'ayant intéressé pour son originalité, quand je t'ai cherché une éventuelle vidéo de Khalti Traki.
J'avais trois grands mères, en fait mes deux grands mères et mon arrière grand mère maternelle : celle-ci je l'appelais E' Ma, ma grand mère maternelle : Mama avec son prénom, et ma grand mère paternelle : Djedda.
Elles avaient de très fortes personnalités et en même temps elles respectaient beaucoup les hommes. Les femmes d'aujourd'hui peuvent avoir de la personnalité mais on a l'impression qu'elles méprisent ou détestent les hommes.
Mon arrière grand mere était une très belle femme avec de grands yeux gris, elle était souvent triste parce qu'elle avait perdu son fils unique, un intellectuel tué pendant la guerre de libération. Sa fille, ma grand mère, s'intéressait beaucoup à la politique malgré son age avancé et son modeste niveau scolaire , elle menait des débats passionés avec son beau fils, mon père, qui lui était universitaire.
Ma grand mère paternelle, était, elle, née en 1900 et elle morte dans les années 1980, elle connaissait toute l'histoire de sa ville, les gens, les familles, les alliances, mais aussi des contes merveilleux, dont malheureusement je ne me rappelles que d'un "Ben3aykoumou oua rich el n3aama". Elles étaient toutes les trois très bonnes envers moi, étant l'ainé de mes frères et soeurs et de ma génération. Je les aimais beaucoup. Et je les vois parfois en rêve. La dernière fois j'ai révé qu'elles m'avaient emmené chez un vieux boulanger à la barbe blanche qui m'a offert une belle miche de pain. Allah yahamhoum oua yarham koul el moumnin.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Moula
Fée


Féminin
Age : 31
Localisation : Alger
Qualité : Modératrice
Réputation : 70
Inscrit le : 22/12/2008

MessageSujet: Re: La grand mère en Tunisie   Sam 30 Mai - 22:10

j'ai la chance d'avoir mes grands parents paternels et maternels encore en vie en+ de mon arrière grand père maternel. mes grand mères je les appelle AYI et mes grand pères ABA (aveh en kabyle=papa,donc c aveh version arabisé).
j'ai grandi chez mes grand parents paternels, ma grand mère paternelle est un trésor; je l'adore je ne trouverai jamais les mots qu'il faut pour la décrire.
elle a 77ans et nous sert, toujours en précipitant, à manger dès qu'on rentre à la maison et nous appelle par telephone losqu'on a 1 malaise et je l'appelle toujours pour lui dire: ayi j'ai un exam ad3ili chose q j n demande jamais à ma mère!.
Quant à mon grand père paternel je garde toujours son image lorsqu'il nous sechait nos vetements en hiver avant de retourner à l'école et lorsqu'il nous accompagnait à l'école. Il fut, trés jeune, orphelin de mère puis de père et fut obligé de quitter les bancs de l'école pour travailler et nourrir ses frères et soeurs alors ses yeux brillait d'intelligence. il a toujours été sensible, doux et affectueux malgré son caractère autoritaire.

ajourdh'ui il a 87ans et il souffre de la maladie d'alzheimer et ce qui fait mal c qu'il ne reconnait personne à part ma grand mère et mon père.

je donnerai tout juste pour le voir faire qlq pas à la maison.

________________________________________________________________________

Le sage peut, sans faillir, changer de positions avec les saisons
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grand mère en Tunisie   Aujourd'hui à 12:44

Revenir en haut Aller en bas
 
La grand mère en Tunisie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: