IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Corruption : Quelques éléments de lecture.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 8 Sep - 12:39

Le 25e numéro de Naqd, la revue de critique sociale, est consacré à la corruption.

Par M. Belfodil in El Watan 15/01/2009.

Dans la présentation Daho Djerbal note : Dans ce numéro de la revue Naqd, nous avons voulu éviter de tomber dans le travers de la dénonciation conjoncturelle et moralisante d’un phénomène qui n’est pas propre aux sociétés dites en développement ou aux seuls "pays émergents". Plusieurs auteurs s’accordent à dire que la corruption ne connaît de frontières ni politiques ni idéologiques. Seules ses expressions et sa conception varient dans le temps et l’espace. Pourtant, ce qui semble poser problème, c’est le moment où ce qui pourrait apparaître comme un dysfonctionnement ou une dérive épisodique devient système. » Et de développer : « On relève et souligne la triple intrication entre la corruption, la rente de monopole et la constitution de réseaux clientélaires. » Daho Djerbal poursuit : « La faiblesse de l’Etat et de ses agents et l’inadéquation de l’infrastructure physique aux besoins de l’économie vont faire que l’offre publique des biens et des services subventionnés tels que le logement, l’électricité ou l’eau, va se trouver face à un excès relatif de demande. C’est là l’un des premiers champs de corruption que soulignent A. Zagainova et A. Nouaydi. Pour eux, le monopole public de délivrance des autorisations et des licences va ouvrir la voie aux activités de rent-seeking qui touchent surtout les secteurs stratégiques pour l’économie comme l’exploitation et le transport des ressources énergétiques, le commerce international, le bâtiment, les marchés publics, etc. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs


Dernière édition par Admin le Mar 8 Sep - 12:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 8 Sep - 12:39

Rachid Sidi Boumedine explique, lui, comment l’urbanisme s’est fait créateur « d’opportunités de rente ». Il cite abondamment les différents plans d’urbanisme ainsi que les instruments de régulation de l’espace urbain qui, par des failles savamment entretenues, permettent toutes sortes de prébendes et de concussions. Et de citer toute une kyrielle de stratagèmes pour une occupation « informelle » du sol. « Sans qu’il soit possible de produire des chiffres, il est clair que le cas le plus important par ses effets (…) est celui de la prédation organisée par les agents de l’Etat, ceux-ci opérant de véritables transferts de ressources publiques au profit de réseaux de clientèle. L’exemple le plus achevé est celui des réserves foncières communales et, d’une manière plus générale, celui des lois domaniales. » Pour le sociologue, la collusion entre des agents de l’Etat et les réseaux d’affaires parasite inconsidérément la procédure régissant l’accès au foncier. Mais préalablement, des complicités doivent être mises en place : « Pour pouvoir contrôler (au moins en partie) une filière de création et de transfert de rente, chaque réseau d’intérêt et de clientèle a tout intérêt à placer l’un des siens au nœud de la décision, là où se donnent les permis, les droits, où se font les contrôles et les émissions de sanctions. » Le chercheur démonte l’inextricable labyrinthe de l’appareil administratif tentaculaire de l’Etat en charge de l’urbanisme et part de ce constat : « Les bâtiments, les rues, les parkings occupent chacun l’emprise affectée à son opérateur ; le reste des espaces, sans affectation particulière et sans gestionnaire spécifique, reste libre de tout aménagement. Ces espaces sont devenus au double sens du mot "inappropriés", c’est-à-dire sans adaptation à un usage particulier et sans propriétaire. Ce sont souvent ces espaces qui servent de lieu de déploiement au nouveau commerce, à l’échange transactionnel occulte. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 8 Sep - 12:42

De son côté, Chérif Bennadji, professeur à la faculté de droit d’Alger, se penche sur un autre aspect du problème : l’octroi des marchés publics. Sous le titre Marchés publics et corruption en Algérie, l’auteur passe en revue les différentes législations codifiant les marchés publics depuis le premier texte, promulgué en 1967, et qui arrêtait trois procédures de passation : l’adjudication, l’appel d’offres et le gré à gré. Commentant cette dernière procédure, Chérif Bennadji rappellera la résolution du président Bouteflika, selon laquelle « il n’y aura désormais plus de gré à gré en matière de marchés publics ». Mais contournant cette décision il continue d’être largement pratiqué sans vraiment enfreindre la loi. Et de souligner que « les corrompus parmi les administrateurs et les maîtres d’ouvrage véreux ont toujours fait montre d’une scrupuleuse application du code des marchés publics pour couvrir les transactions les plus douteuses ».

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 8 Sep - 12:43

Dans une étude intitulée « Corruption et stratification sociale », le journaliste et économiste El Kadi Ihsane s’évertue à décrypter, pour sa part, le « capitalisme algérien », en analysant le rapport entre pouvoir politique et puissances d’argent et le rôle de la corruption comme régulateur de flux entre la sphère du politique et le marché noir des affaires. « Le capitalisme algérien est une transformation accélérée du pouvoir politique en actifs de marché », écrit-il, avant d’ajouter : « La corruption n’est pas une déviance des conduites marchandes en Algérie ; elle est le combustible qui a produit une classe de possédants en l’espace d’une génération. » Poussant plus loin son analyse, El Kadi Ihsane considère que la corruption est la valeur marchande d’une position de pouvoir, sorte de TVA informelle sur des privilèges mal acquis : « La corruption s’entend clairement ici comme la mise aux enchères d’une parcelle de pouvoir de décision, la transformation d’une position de pouvoir en marchandise, la marchandisation de la décision politique, administrative et commerciale pour utiliser l’expression en vogue des alter mondialistes. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 8 Sep - 12:43

Mettant à nu méthodiquement la mécanique de la « rachoua », El Kadi Ihsane relève : « Trois gisements d’affaires ont génétiquement enfanté la nouvelle classe possédante : la signature des grands et des moins grands contrats d’équipement avec les firmes étrangères, la distribution des terrains et des appartements, l’octroi de crédits bancaires d’investissement (…) Le mécanisme dominant - pots de vin, accès au foncier ou accès au crédit - change selon la conjoncture économique ». Pour lui, la période Boumediène « aura été dominée par les premiers pactoles des contrats à l’international et les premiers crédits » faiseurs de riches, « tandis que celle de Chadli Bendjedid sonne, avec l’auto-construction, la grande période de la chasse au foncier ». Si tout enrichissement illicite est accompagné ipso facto d’un acte de corruption, l’opération est loin d’être simple, prévient l’auteur : « Le détournement par un wali de lots de terrain, de logements sociaux, l’obtention par un proche de dignitaires de l’Etat d’un crédit » d’investissement « complaisant et hors gabarit c’est toujours un protocole complexe. Il implique l’arrosage d’intermédiaires, de prête-noms, d’agents administratifs récalcitrants ou déjà corrompus », indique-t-il. Citant l’affaire Khalifa comme un véritable cas d’école, El Kadi Ihsane explique la fulgurante ascension du « tycoon » algérien par un transfert massif de pouvoir, du politique vers le spéculatif : « Lorsque le politique vend vite et massivement son pouvoir de décision à un nouveau pouvoir économique émergent, il en naît un oligarque. C’est le résultat de l’éprouvette russe. Transféré dans le contexte algérien du début des années 2000, cela peut donner un Abdeloumene Khalifa. » Et ce verdict qui fuse : « Khalifa n’a pas eu le temps de devenir un oligarque. Il a opéré une mauvaise conversion des décisions de dépôt qu’il a achetées. Ces actifs étaient perdants. »

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Lun 6 Sep - 19:14

Selon certaines thèses la corruption en Algérie possèderait un processus historique. La corruption aurait d'abord été l apanage de l administration coloniale et de ses substituts ou auxiliaires, caids, bachaghas etc. et aurait ainsi subsisté non seulement dans les appareils mais aussi dans le corps social.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 14 Sep - 0:01

LONDRES - Voici le classement international du degré de perception de corruption, établi par l'organisation non-gouvernementale Transparency International et publié mercredi. (2007)


A proximité
Lancement prochain d'un plan d'action national de lutte contre la corruption
Transparency Maroc: Mise en place d'un Centre d'Assistance pour les victimes de la corruption
Installation des membres de l'instance Centrale de Prévention de la corruption au Maroc
Ong algérienne: la situation socio-politique et économique favorise la montée de la corruption
Transparency-Maroc appelle à plus d'efforts pour lutter contre la corruption L'indice, établi grâce à des sondages réalisés auprès d'hommes d'affaires et de spécialistes, va de 10 pour un pays considéré comme "propre" à zéro pour un pays perçu comme en proie à la corruption.

=1. Danemark 9,4 =1. Finlande 9,4 =1. Nouvelle Zélande 9,4 =4. Singapour 9,3 =4. Suède 9,3 6. Islande 9,2 =7. Pays-Bas 9,0 =7. Suisse 9,0 =9. Canada 8,7 =9. Norvége 8,7 11. Australie 8,6 =12. Luxembourg 8,4 =12. Royaume Uni 8,4 14. Hong Kong 8,3 15. Autriche 8,1 16. Allemagne 7,8 =17. Irlande 7,5 =17. Japon 7,5 19. France 7,3 20. USA 7,2 21. Belgique 7,1 22. Chili 7,0 23. Barbade 6,9 24. Sainte Lucie 6,8 =25. Espagne 6,7 =25. Uruguay 6,7 27. Slovénie 6,6 =28. Estonie 6,5 =28. Portugal 6,5 =30. Israel 6,1 =30. Saint Vincent et Grenadines 6,1 32. Qatar 6,0 33. Malte 5,8 =34. Macao 5,7 =34. Taiwan 5,7 =34. Emirats Arabes Unis 5,7 37. La Dominique 5,6 38. Botswana 5,4 =39. Chypre 5,3 =39. Hongrie 5,3 =41. République Tchèque5,2 =41. Italie 5,2 =43. Malaisie 5,1 =43. Afrique du Sud 5,1 =43. Corée du Sud 5,1 =46. Bahrein 5,0 =46. Bhoutan 5,0 =46. Costa Rica 5,0 =49. Cap Vert 4,9 =49 Slovaquie 4,9 =51. Lettonie 4,8 =51. Lituanie 4,8 =53. Jordanie 4,7 =53. Maurice 4,7 =53. Oman 4,7 56. Grèce 4,6 =57. Namibie 4,5 =57. Samoa 4,5 =57. Seychelles 4,5 60. Koweit 4,3 =61. Cuba 4,2 =61. Pologne 4,2 =61. Tunisie 4,2 =64. Bulgarie 4,1 =64. Croatie 4,1 =64. Turquie 4,1 67. Salvador 4,0 68. Colombie 3,8 =69. Ghana 3,7 =69. Roumanie 3,7 71. Sénégal 3,6 72. Brésil 3,5 =72. Chine 3,5 =72. Inde 3,5 =72. Mexique 3,5 =72. Maroc 3,5 =72. Pérou 3,5 =72. Suriname 3,5 =79. Géorgie 3,4 =79. Grenade 3,4 =79. Arabie Saoudite 3,4 =79. Serbie 3,4 =79. Trinidad et Tobago3,4 =84. Bosnie 3,3 =84. Gabon 3,3 =84. Jamaïque 3,3 =84. Kiribati 3,3 =84. Lesotho 3,3 =84. Macédoine 3,3 =84. Maldives 3,3 =84. Monténegro 3,3 =84. Swaziland 3,3 =84. Thailande 3,3 =94. Madagascar 3,2 =94. Panama 3,2 =94. Sri Lanka 3,2 =94. Tanzanie 3,2 98. Vanuatu 3,1 =99. Algérie 3,0 =99. Arménie 3,0 =99. Bélize 3,0 =99. Rép. Dominicaine 3,0 =99. Liban 3,0 =99. Mongolie 3,0 =105. Albanie 2,9 =105. Argentine 2,9 =105. Bolivie 2,9 =105. Burkina Faso 2,9 =105. Djibouti 2,9 =105. Egypte 2,9 =111. Eritrée 2,8 =111. Guatemala 2,8 =111. Moldavie 2,8 =111. Mozambique 2,8 =111. Rwanda 2,8 =111. Iles Salomon 2,8 =111. Ouganda 2,8 =118. Benin 2,7 =118. Malawi 2,7 =118. Mali 2,7 =118. Sao Tome et Principe 2,7 =118. Ukraine 2,7 =123. Comores 2,6 =123. Guyane 2,6 =123. Mauritanie 2,6 =123. Nicaragua 2,6 =123. Niger 2,6 =123. Timor 2,6 =123. Vietnam 2,6 =123. Zambie 2,6 =131. Burundi 2,5 =131. Honduras 2,5 =131. Iran 2,5 =131. Libye 2,5 =131. Népal 2,5 =131. Philippines 2,5 =131. Yemen 2,5 =138. Cameroun 2,4 =138. Ethiopie 2,4 =138. Pakistan 2,4 =138. Paraguay 2,4 =138. Syrie 2,4 =143. Gambie 2,3 =143. Indonésie 2,3 =143. Russie 2,3 =143. Togo 2,3 =147. Angola 2,2 =147. Guinée-Bissau 2,2 =147. Nigeria 2,2 =150. Azerbaidjan 2,1 =150. Belarus 2,1 =150. République du Congo 2,1 =150. Côte d'Ivoire 2,1 =150. Equateur 2,1 =150. Kazakhstan 2,1 =150. Kenya 2,1 =150. Kyrgyzstan 2,1 =150. Liberia 2,1 =150. Sierra Leone 2,1 =150. Tadjikistan 2,1 =150. Zimbabwe 2,1 =162. Bangladesh 2,0 =162. Cambodge 2,0 =162. Rép. Centre Afrique 2,0 =162. Papouasie Nouvelle Guinée 2,0 =162. Turkménistan 2,0 =162. Venezuela 2,0 =168. Rép. Démocratique du Congo 1,9 =168. Guinée équatoriale 1,9 =168. Guinée 1,9 =168. Laos 1,9 =172. Afghanistan 1,8 =172. Tchad 1,8 =172. Soudan 1,8 =175. Tonga 1,7 =175. Ouzbékistan 1,7 =177. Haiti 1,6 =178. Irak 1,5 =179. Birmanie 1,4 =179. Somalie 1,4
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 14 Sep - 0:33


Classement des pays les plus corrompus

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Mar 14 Sep - 12:10

Encore un coup de la perfide Albion : L'Irlande est plus corrompue que l'Angleterre ! Laughing

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corruption : Quelques éléments de lecture.   Aujourd'hui à 15:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Corruption : Quelques éléments de lecture.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: