IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Mar 22 Sep - 19:33

Une simple altercation verbale pour un motif anodin se transforme en une bataille rangée d’une violence aveugle où le sang coule.
Ni la morale sociale ni les codes juridiques ne font autorité, désormais, devant la force de l’instinct grégaire et les pulsions animales.

La violence est décidément devenue le moyen de prédilection des citoyens algériens pour exprimer leur mécontentement ou régler leur litige, même les plus anodins. L’on assiste à une multiplication de rixes entre bandes rivales, des batailles rangées entre tribus et même des altercations familiales mortelles.

Ainsi, jeudi dernier à M’sila, dans la ville de Magra, une simple partie de dominos entre les membres d’une même famille a tourné au pugilat. Des dizaines de personnes armées, munies de faucilles, de gourdins et de couteaux, se sont livrées une véritable bataille rangée. A son issue, il a été enregistré la mort d’un jeune père de famille, âgé de 28 ans, 19 blessés et l’arrestation de 15 personnes.


In El Watan 22/09/2009

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Mar 22 Sep - 19:36

Les causes des différents incidents régulièrement rapportés par la presse sont pour la plupart tout aussi anodines. Ainsi, la daïra de Seddouk, dans la wilaya de Béjaïa, a vécu, à la mi-août dernier, de violents affrontements entre jeunes de deux villages de la commune de M’cisna. La raison de cette « guerre tribale » n’est qu’un tournoi de football intervillages. Débutés à cinq minutes de la fin de la rencontre qui opposait les équipes des deux villages rivaux, les échauffourées se poursuivront des jours durant, engendrant des dizaines de blessés et occasionnant la destruction de nombreux édifices publics et privés.

Il y a quelques jours, la localité d’El Outaya, dans le nord de Biskra, s’est transformée en champ de bataille à la suite d’un accident de la circulation. Les propriétaires des deux véhicules ne se contentant pas d’établir un constat en bonne et due forme en viennent aux mains. Les familles de ces derniers ont été appelées à la rescousse et se sont dépêchées sur les lieux munies d’armes blanches. La bataille a pris fin grâce à l’intervention des éléments de sécurité, mais on dénombre pas moins de huit blessés graves et plusieurs véhicules complètement détruits.

Parfois ce sont des quartiers entiers qui vivent dans la hantise d’une « guerre de gangs », comme ce fut le cas la semaine dernière à Dergana. Un vendeur de bananes agresse un enfant, qui ameute « ouled el houma ». Ces derniers, accompagnés de « copains », affrontent, en pleine ville, la bande rivale, afin de régler des comptes.

In El Watan du 22/09/2009

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs


Dernière édition par Admin le Mar 22 Sep - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Mar 22 Sep - 19:37

"Cette tendance à se faire justice soi-même traduirait, selon les experts, d’un manque de foi dans la justice et la perte de confiance des citoyens en l’équité de ceux qui sont censés faire régner la loi. Mais pas seulement, la violence semble avoir pris racine dans les mœurs devant un Etat totalement absent "-et d'autres causes d'ordre psychique et sociologique.

In El Watan du 22/09/2009

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Sam 17 Oct - 12:15

NUIT DE TERREUR à BAB EL OUED

Peu après minuit, une cinquantaine de jeunes délinquants «débarqués» de l’ex-carrière Jobert et armés de sabres, de couteaux, de barres de fer, de gourdins et de bouteilles en verre ont investi la rue Taleb- Abderrahmane, surplombant la place El Kettani, dans une véritable expédition punitive. Sous l’emprise de la drogue et de l’alcool, ils ont semé la terreur jusqu’à des heures indues de la nuit. Déversant des flots d’insanités, ils se sont attaqués à tous ceux qui se trouvaient sur leur chemin avec une rare barbarie digne de l’âge de la pierre, les agressant sauvagement et leur assénant des coups à arme blanche causant des blessures plus ou moins graves à une vingtaine de personnes. Fort sur le plan numérique et de plus en plus surexcités, les psychotropes décuplant leur force destructrice, ils ont mis la ville à sac.

Les riverains, tirés de leur sommeil et impuissants, se sont mis à lancer de leurs balcons des pierres, des bouteilles en verres et même de la vaisselle, tentant vainement de repousser cette marée diabolique qui a envahi leur quartier. Les gangsters, eux, se sont retournés vers les véhicules stationnés tout le long de la rue, en en détruisant une centaine et saccageant plusieurs édifices publics. Quant à la police, elle n’a fait son apparition qu’une heure après le «tsunami», «alors que ce quartier est entouré de trois commissariats, et n’est qu’à deux pas de la Dgsn et de la brigade de gendarmerie de Ali Khodja», indigné dit Mohamed, gérant d’un cybercafé limitrophe du théâtre des faits, et d’ajouter: «Une dizaine de voyous ont été appréhendés pour être ensuite relâchés sans autre forme de procès.» Les locataires de la rue Taleb-Abderrahmane, plus que jamais exaspérés, pointent du doigt les deux gargotes de la rue et leurs gérants. «Ce sont là les endroits les plus malfamés de Bab El Oued, qui attirent de plus en plus de voyous de tout acabit. Les gérants, deux repris de justice notoires, dont l’un réside près de l’hôpital Mustapha-Pacha, donc étranger à Bab El Oued, s’entourent de dealers, de proxénètes et d’autres malfrats, question de se protéger!», confie Mounir, habitant la même rue.

Quand l’Etat est absent, les voyous font leur loi. Selon ce jeune homme, des pétitions ont été signées à maintes reprises pour fermer «ces lieux de débauche qui empoisonnent la vie de paisibles citoyens. Services de police comme élus locaux ont toujours fait la sourde oreille, à croire qu’ils se plaisent dans cette atmosphère de terreur qui devient désormais notre lot quotidien», ajoute-t-il amer.

Salim, médecin de profession, est quant à lui plus virulent envers les hommes à la tenue bleue. «Au lieu d’user des moyens de répression comme ils s’ingénient à le faire lors des manifestations pacifiques, ils ont gardé leurs distances préférant le statut de spectateurs. Tous les trafics en circulation à Bab El Oued, et en tête de liste la drogue, se font au su de ces garants de l’ordre», accuse-t-il, outré.


En effet, plusieurs témoins ont rapporté que de véritables guerres de tranchées opposent des gangs rivaux tout près des postes de police et cela, au nez et à la barbe des agents qui restent de marbre. «Comme s’ils n’étaient là que pour assurer leur propre sécurité alors que le pauvre citoyen, livré à lui- même, se plie aux lois dictées par des bandes de vandales de plus en plus envahissantes mettant à profit l’absence de l’Etat», renchérit Radia, étudiante en droit habitant à la rue Jean-Jaurès.

Cette intellectuelle se désole de l’«absence de l’Etat devenu flagrante. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs. Le souvenir de la bataille rangée de février dernier qui a duré quatre jours est toujours aussi vivace. Cela dénote, également, l’échec du système mais aussi de celui des partis politiques et de leurs affiliés». Ainsi donc, après le joug du colonialisme, la misère, la marginalisation, les événements d’Octobre 88, les massacres des années 90, les inondations et maintenant une criminalité à tous coins. Où va Bab El Oued?!

Nabil BELBEY in L'EXPRESSION du 17 octobre 2009

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Moula
Fée


Féminin
Age : 31
Localisation : Alger
Qualité : Modératrice
Réputation : 70
Inscrit le : 22/12/2008

MessageSujet: Re: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Sam 17 Oct - 13:36

"... the function of the state to preserve order and security and to promote welfare and justice" D.D. Raphael.


Où est l'Etat dans tout ça?? pourquoi les libérer à chaque occasion (fetes religieuses, nationales) ?

________________________________________________________________________

Le sage peut, sans faillir, changer de positions avec les saisons
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées   Aujourd'hui à 5:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau phénomène de violence sociale : Les batailles rangées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: