IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Devant l'inertie de la justice il enlève l'assassin de sa fille pour le faire juger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Devant l'inertie de la justice il enlève l'assassin de sa fille pour le faire juger   Mar 27 Oct - 11:43

Après vingt-sept ans de combat, dont la moitié contre l'institution judiciaire, André Bamberski a atteint son but : voir derrière les barreaux Dieter Krombach, le meurtrier de Kalinka, sa fille de 14 ans retrouvée morte le 10 juillet 1982, à Lindau, en Bavière. Mais sa mission n'est pas terminée.

Elle le sera lorsque la justice qui a condamné par contumace Dieter Krombach, en 1995, à quinze ans de réclusion, mettra sa peine à exécution. Il l'a promis sur la tombe de Kalinka.
"Je n'aurai de paix et de sérénité qu'une fois accomplie cette tâche", dit-il. Une obsession ? "Non, un acte de vie", corrige Danièle, sa compagne.

Cheveux blanc argenté, les traits tirés par ces cinq dernières journées où "tout s'est emballé", André Bamberski ne se départ pas de son calme, tellement imperturbable qu'il semble contenu, et de sa voix tellement monocorde qu'elle semble retenue. "Face à l'inertie de la justice, il fallait agir", se justifie-t-il. Lui, l'ancien expert-comptable que tous ses proches décrivent comme "un homme de droit et de droiture", hanté par "le respect rigoureux des règles", n'exprime pas le moindre regret d'avoir, à 72 ans, enfreint la loi afin "qu'elle s'applique à un criminel".

Dimanche 18 octobre, à Mulhouse, il a livré pieds et poings liés à la justice française - ou plutôt fait livrer - le docteur Dieter Krombach, contre lequel un mandat d'arrêt international avait été lancé il y a treize ans.

Ce délit vaut à Bamberski une mise en examen pour "enlèvement et séquestration", mais il échappe à la détention, qu'il était de toute manière "prêt à assumer".

André Bamberski est né en 1937 non loin de Valenciennes (Nord), de parents polonais arrivés en France pour travailler dans le bassin minier. Raflé par les Allemands en 1940 avec sa soeur jumelle, il a passé les années de guerre en Pologne, ballotté d'un endroit à l'autre, tantôt dans la famille, tantôt chez des étrangers. Toujours premier de sa classe, il a fait son droit et décroché un diplôme d'expert-comptable. Il a émigré au Maroc, où il est demeuré pendant douze ans.

C'est là, à Casablanca, qu'il s'est marié, que sont nés ses deux enfants, Kalinka et Nicolas, et qu'il a croisé Dieter Krombach - alors employé au consulat d'Allemagne - cardiologue avec une bonne situation aujourd'hui, avec lequel son épouse partira ensuite pour l'Allemagne.

Kalinka a succombé chez cet homme, devenu son beau-père, après avoir été abusée et empoisonnée, selon Bamberski.

Des premiers doutes l'ont taraudé deux mois après le drame. "J'ai été effaré de constater que, dans le rapport d'autopsie, ne figurait aucune analyse toxicologique ni aucune expertise", se souvient-il. A partir de là, "(sa) vie a basculé".

Mais André Bamberski estime devoir cela à la mémoire de sa fille. "Elle était le coeur de ma vie", lâche-t-il. Il n'aura de paix qu'une fois son "devoir accompli" : faire comparaître Dieter Krombach devant un jury de cour d'assises.

Yves Bordenave in Le Monde 26/10/2009

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
 
Devant l'inertie de la justice il enlève l'assassin de sa fille pour le faire juger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: CULTURE :: SPIRITUALITE / PHILOSOPHIE / SOCIETE-
Sauter vers: