IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 le premier recueil de : Ahcene Mariche : idh yukin (les nuits volubiles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ahcenemariche



Masculin
Age : 49
Localisation : tizi rached kabylie
Humeur : cool

Réputation : 9
Inscrit le : 03/10/2009

MessageSujet: le premier recueil de : Ahcene Mariche : idh yukin (les nuits volubiles)   Mar 29 Juin - 23:43



Id Yukin (Les nuits volubiles) est le premier recueil de poésie, édité à compte d’auteur, du poète Ahcène MARICHE, préfacé par Kamel Naït Ameur, il est composé de 32 poèmes en Kabyle avec leur traduction en Français réalisée par O. Idir.
Fiche technique du recueil :
Titre : Id yukin (Les nuits volubiles)
Auteur : Ahcène MARICHE
Édition : A compte d’auteur
ISBN : 9947-0-0845-2
Nombre de pages : 112

PREFACE de : Id yukin (les nuits volubiles)

C’est l’aventure d’une âme dans les vastes étendues de l’existence. Les poèmes de Ahcène Mariche sont des regards explorateurs d’un monde , parfois, non encore découvert où le poète, en cherchant le beau, rencontre plus de vérité que le philosophe. Les nuits, pour lui, ne sont pas noires empêchant les yeux de voir. Bien au contraire, les étoiles ne sont jamais rien que des phares qui l’appellent vers des sentiers infinis.
La poésie de Ahcène Mariche est une quête, une exploration d’univers sans frontières. Lui, il va, guidé par une inspiration surgissant dans tous les recoins temporels, dans des zones encore inconnues de son âme et bien entendu de celles des siens. Depuis des siècles, Saint Valentin est resté silencieux mais, notre poète a su capté son cri. La célébration de l’amour, dans un poème qu’il a consacré à ce saint de l’amour en est une première dans la poésie kabyle. Elevant ce sentiment au plus haut rang, Ahcène, dans ces vers, nous confie qu’il peut égaler la vie ; serait-il la vie en elle-même ?
Je m’en fous de l’océan déchaîné
Ni du feu qui s’allume à volonté
Car la mort n’a qu’un seul visage
Celle que j’aime où la trouver ?
Si vous dites qu’elle est dedans enfermée
Je foncerai la sauver sans ambages
Mon cœur et moi, nous irons sans détours
Lui briser toutes les chaînes qui l’entourent
Pour enfin la délivrer des rouages
Ebahie par ce qu’elle voit, l’âme de Ahcène s’interroge : « dis-moi?, quel sens?, où es-tu donc?, que m’est-il arrivé? ». Elle veut continuer sa quête, son chemin ; elle veut comprendre. Ce désir de voir clair, se veut aussi une libération des prisons linguistiques car en effet tout le long de notre lecture nous ressentons une lutte secrète entre l’infini du sentiment et l’horizon de la langue. Son recueil qui clos sur la quête de la vérité nous invite à suivre ses traces.
La vérité est pareille à l’eau de roche
Se frayant un chemin sous la pierre serrée
Même après des années pleines d’encoches
Elle ne sera point altérée
Elle brillera pareille à des étoiles clairsemées
Attendue tel un jour à célébrer
A la fin de notre lecture, nous avons la sensation que notre regard s’illumine. La lumière ne naît guère uniquement des aurores mais plus forte est celle qui succède, dans nos âmes, aux crépuscules. Les poèmes de notre jeune poète sont d’abord les témoins de nuits passées sous l’émerveillement des étoiles à chercher la vérité des choses. Arriveras-tu ?, oserions intimement lui demander.
Kamel Naït Ameur
Revenir en haut Aller en bas
http://ahcenemariche.centerblog.net
 
le premier recueil de : Ahcene Mariche : idh yukin (les nuits volubiles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: LITTERATURE / Roman, poésie, essai-
Sauter vers: