IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Les Films !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Jeu 26 Fév - 18:42

Après avoir lu l'histoire proposé par notre ami Azzou. http://iqbal.forumalgerie.net/litterature-roman-poesie-essai-vos-mots-f7/des-roses-rouges-t289.htm#8380
Je l'ai conservé dans mon esprit. C'est ainsi les belles choses, les beaux êtres, restent toujours dans notre esprit. Mieux : de manière subtile on en est transformé. On ne voit plus les choses de la même façon.
Et j'ai eu, sous cette influence, à me rappeler un film qui m'a touché et que je voudrais vous présenter ici :



Il s'agit de «GHOST»
Réalisé par Jerry Zucker
Patrick Swaize, Demi Moore, Whoopi Goldberg, Tony Goldwyn
(1990) - 126 mn

En regagnant son loft où il vient d'emménager avec sa compagne sculptrice Molly Jensen (Demi Moore), Sam Wheat (Patrick Swaize) est agressé et tué par un voyou (Rick Aviles). Devenu fantôme, il surprend ce même Willie Lopez fouillant en vain chez eux, et apprend que son meurtre était commandité par Carl Bruner (Tony Goldwyn), son ami et collègue de la banque. Grâce à Oda Mae Brown (Whoopi Goldberg), une voyante extra-lucide surprise de découvrir réellement posséder le don, le défunt prévient Molly du danger qu'elle court. En venant consoler l'artiste éplorée, Carl récupère le mot de passe de Sam - qui l'avait changé en découvrant des anomalies sur certains comptes - afin de pouvoir de nouveau blanchir de l'argent. Témoin de ces malversations, le spectre de Sam plonge le fraudeur dans le désarroi en faisant vider le compte par la medium. Ayant appris d'un fantôme dans le métro (Vincent Schiavelli) comment déplacer les objets, le défunt effraie son meurtrier, qui s'en prend à Oda Mae, et le bouscule, à tel point que celui-ci se fait mortellement renverser par une voiture en s'enfuyant. En empruntant le corps d'Oda Mae sur sa proposition, Sam a le bonheur de toucher une dernière fois sa bien-aimée. Croyant enfin à la présence fantômatique de son ami disparu, le banquier indélicat menace Molly, incitant Sam à le terroriser et provoquer sa mort accidentelle. Alors que les âmes de ses deux antagonistes ont été entraînées sous terre par de terrifiantes ombres, l'esprit du gentil Sam, rendu un instant visible aux deux femmes, s'éloigne dans la lumière venant du ciel...

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
BlackListed
Esthète


Masculin
Age : 33
Localisation : In my head
Réputation : 13
Inscrit le : 26/02/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Mar 3 Mar - 23:36




Un très beau film réalisé par: John Curran Avec Naomi Watts, Edward Norton, Liev Schreiber.


Kitty Garstin, une belle jeune femme plutôt frivole de la haute société londonienne des années 1920, la trentaine avancée et toujours célibataire, est pressée de se marier par sa mère qui arrange, à son insu, une rencontre avec le bactériologiste Walter Fane. Celui-ci, conventionnel et compassé, est déjà très amoureux de Kitty alors qu’elle l’a à peine remarqué. Lorsqu’il lui demande de l’épouser, elle temporise jusqu’à ce qu’elle découvre que le mariage a été prémédité par sa famille. Sans autre alternative pour enfin échapper à l’emprise de sa mère, elle accepte et le couple part pour la Chine où Walter est délégué par le gouvernement britannique au département de la recherche de Shanghai. Kitty, désœuvrée, tombe amoureuse d’un homme marié, le séduisant diplomate Charlie Townsend, avec lequel elle entame une liaison. Walter ne tarde pas à découvrir l’adultère de sa femme et, ulcéré, lui signifie son intention de demander le divorce. Kitty reste désemparée, car, à l’époque, le divorce au profit du mari était encore infamant pour la femme. Walter propose alors de lui accorder le divorce en sa faveur à condition qu’elle fasse un mariage respectable avec Charlie qui prétend vouloir divorcer pour elle sinon elle devra l’accompagner dans sa mission médicale au fin fond du sud de la Chine où sévit une grave épidémie de choléra. Les illusions de Kitty s’effondrent devant le refus poli de son amant et elle n’a plus qu’à suivre Walter qui connaissait déjà le passé de Charlie Townsend. Tandis que Walter, profondément meurtri, se mure dans un profond mutisme et s’immerge dans sa mission, Kitty connaît l'isolement et les conditions de vie précaire dans une région où le choléra provoque une hécatombe. De surcroît, les Britanniques sont bientôt menacés par des groupuscules chinois à la suite d’un malheureux affrontement. Par l’intermédiaire de leur seul et dévoué voisin, Waddington, Kitty rencontre la mère supérieure du couvent français. Les religieuses sont aussi victimes de l’épidémie et Kitty commence alors à œuvrer pour le couvent. En même temps que, par son dévouement, Kitty devient mature et responsable, Walter se défait de son inflexibilité et son regard sur Kitty se fait moins sévère. Le couple va petit à petit se régénérer en affrontant de multiples épreuves…
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Mer 4 Mar - 10:51

Merci BLACKLISTED pour ton message, en effet le film est très beau, d'abord esthétiquement, ensuite au plan du sujet. Il est d'ailleurs tiré d'un roman de Somerset MAUGHAM, un auteur que j'avais beaucoup aimé dans mon adolescence et que tu me rappelles de relire avec un plaisir certainement renouvellé.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
PINK
Pink


Féminin
Localisation : sur ma chaise d ordi
Réputation : 32
Inscrit le : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Mer 4 Mar - 12:20

je vais le téléchargé de suite j adore ce genre de film
il me fait même rappelé un autre
Atteinte de la maladie d'Alzheimer, Allie vit en maison de retraite. Chaque jour, Noah lui lit le même livre. Il s'agit du carnet où Allie a consigné sa propre histoire, lorsqu'elle a appris sa maladie. Pour ne pas oublier ses sentiments, elle a écrit, et Noah, inlassablement, lui relit ses propres mots.
A travers eux, on la découvre dans les années trente, éperdument amoureuse d'un jeune homme, Noah, que sa mère fera tout pour éloigner d'elle, sa situation n'étant pas jugée assez bonne.
Après des années de séparation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Allie s'apprête à épouser un avocat. Lorsque, par le journal, elle apprend le retour de Noah, l'envie lui prend de le revoir. Echappant à une vie de convenance, les deux jeunes gens se retrouvent et découvrent que leur amour est resté intact. Ils passeront le reste de leur vie ensemble, jusqu'à ce que la mémoire les sépare.

________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
PINK
Pink


Féminin
Localisation : sur ma chaise d ordi
Réputation : 32
Inscrit le : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Jeu 5 Mar - 20:47

mon préféré :ps i love you (meme le titre me fait pleuré Sad )


Holly et Jerry sont un couple amoureux menant une vie parfaite. A la suite de la mort soudaine de Jerry, Holly sombre dans une dépression. C'est alors qu'elle reçoit une lettre, la première d'une série de dix, rédigées par Jerry avant sa mort. Ces lettres, agencées tel un jeu de piste, lui donnent des instructions de choses à faire pour, à terme, tourner la page et enfin réapprendre à vivre.
j adore ce film je le regarde souvent et je pleure a chaque fois "aaaaah ma"

________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Jeu 5 Mar - 21:02

Un des meilleurs films d'amour que j'ai pu voir



Un homme en costume de ville marche dans le désert. Parvenu à une pompe à essence, il s'effondre peu après. Muet, on le fouille. Dans ses poches, un numéro de téléphone, celui de son frère que l'on prévient. Surpris d'obtenir de ses nouvelles après quatre années d'absence, Walt vient rechercher Travis. Sur le chemin du retour, qui sépare ce désert proche de la frontière mexicaine de Los Angeles, il essaie de communiquer avec lui, de comprendre son silence. Mais Travis demeure muet, comme choqué mentalement. Pourtant il prononce quand même un mot, Paris, ville du Texas où, continue-t-il, son père et sa mère l'ont conçu. Installé chez Walt et son épouse, Anne, qui ont recueilli Hunter, son fils qui ne se souvient plus guère de ses parents, Travis réapprend à vivre. Il redécouvre son enfant, et ils finissent l'un et l'autre par s'accepter; il cherche à savoir le pourquoi de cette rupture avec Jane, son ex-femme, qu'il n'a pas su aimer. Ensemble, Hunter et Travis partent à la recherche de cette mère qui dépose tous les cinq mois de l'argent pour son fils sur le compte bancaire d'une banque de Houston. Ils la retrouvent. Jane travaille aujourd'hui comme prostituée dans un peep-show. De part et d'autre d'une vitre infranchissable, d'une glace sans tain, l'homme et la femme tentent de renouer un difficile dialogue. Travis, comme définitivement ressuscité, avoue son entière responsabilité dans leur échec. Par amour envers elle et son fils, il rend l'enfant à sa mère et repart vers la solitude.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Princesse
Esthète


Féminin
Localisation : Nomade
Réputation : 7
Inscrit le : 04/11/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Sam 11 Avr - 12:49

Gilda, Gilda...C'est une légende, Rita Hayworth est un mythe a elle toute seule dans ce film. Glenn Ford a un jeu bien mené et Macready, avec ses airs mystérieux, s'accorde parfaitement au duo. Comment évoquer ce film sans parler du fameux Trio dans lequel Gilda, surgie de nulle part, s'est malignement infiltrée ? Trio à la base composé de Ballin Mundson, Johnny Farrel et de l'Amie (la fameuse canne qui se transforme en épée en quelques secondes). Gilda et Johnny se seraient connus par le passé et elle aurait épousé Ballin pour se venger de Johnny, qui l'a quittée. Cependant rien dans le film ne laisse deviner ce qui s'est réellement passé entre eux. Johnny compare même l'Amie à une femme, sous-entendu Gilda, affirmant à ce moment là, sa misogynie. Comme il se doit, Ballin mourra à la fin, victime de sa propre canne-épée manipulée par le fidèle Oncle Pio, soudain mué en justicier, mettant ainsi une ultime touche sanglante à ce superbe film ambigu et vénéneux

Le thème du film tourne essentiellement autour d'un jeu amoureux entre un homme (Johnny) et une femme (Gilda), qui se haissent alors qu'ils s'aiment à en mourir. Le mot "haine" revient en permanence entre les deux protagonistes et Ballin attise la situation en proclamant qu'il puise sa force dans la haine, qui pour lui est un sentiment proche de l'amour. Mélange de sentiments poussés à l'extrême.

Le trio dégage à lui tout seul, intrigue, charme, sensualité, certains y voient même une certaine subversion et homosexualité entre Ballin et Johnny. Chose, que je n'ai vraiment pas remarquée. Pour moi, il ne s'agit ni plus ni moins que d'une très forte amitié liant les deux hommes, l'un devant la vie à l'autre. On a pu lire aussi que les dialogues étaient incisifs à double sens, dans lesquels se cachaient des euphémismes et des situations à clés pour tromper la censure...Peut-être, mais avoir l'audace de faire un film où se dévoilent sensualité, haine, misogynie est un véritable défis dans les années 40, aussi bien pour le producteur, les acteurs que pour le studio.

Sur le plateau de Gilda, Glenn Ford avait dit que l'ambiance y était électrique et tout comme sur le tournage, l'ambiance du film est électrique...Chaque personnage est à place. L'oncle Pio (le moralisateur de l'histoire) est toujours là où il faut, quand il faut. Il est comme dirait Gilda "adorable". Casey et Huerta, Delgado, Gabe Evans, Obregon...Tous parfaits dans leurs rôles respectifs, bien choisis.

Glenn Ford incarne le personnage de Johnny Farrel avec beaucoup de réalisme, de distinction. Face au succés de Gilda, la question que les gens se sont posés est pourquoi le rôle de Johnny n'avait pas été confié à un acteur comme Clark Gable ou Tyrone Power. La réponse était que seule Rita, devait être la star inconditionnée de Gilda. Il fallait cependant avouer que le magnétisme et l'harmonie que dégageait le couple Ford/Hayworth valait la peine que Glenn Ford incarne Johnny.

Quant au personnage de Gilda, il est controversé, il est difficile de la cerner (entre femme fatale et innocente victime). Le personnage libéré de Gilda qui rend fou Johnny, fait aussi de Rita Hayworth une grande actrice. La célébrissime scène du gant à la fin, marque les esprits à jamais, elle parvient le plus naturellement du monde à faire fantasmer des foules entières juste en enlevant un gant ! Tout est dans ses gestes et ses mouvements. Cette scène reste une des scènes les plus célèbres du cinema...Et ce talent, ce charisme inégalable que révèle Rita Hayworth, m'épate ! Relever les défis des rôles de sex symbol alors qu'elle était prude et timide, est un véritable talent que peu parviennent à avoir. Un de mes regrets, concernant "Gilda", c'est que malgré le fait que le film ait concouru à immortaliser Rita, il a aussi contribué à la rendre malheureuse, puisqu'elle n'a jamais pu se détacher de ce rôle, qui a grandement altéré sa vie privée. Vous connaissez tous la phrase qu'elle aurait dit un jour à Harry Cohn "Most men fell in love with Gilda ...and wakened with me".
Revenir en haut Aller en bas
AhLeM
Forumgirl


Féminin
Localisation : je suis dingue
Réputation : 15
Inscrit le : 27/03/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Ven 17 Avr - 22:57

mon preferé c'set celui ci j'en pleure a chaque fois:

De 1896 à 1914, le colonel LUDLOW élève seul ses 3 fils, dans un ranch niché sur les collines du Montana. Après ses études, Samuel le plus jeune, se fiance à Savannah, la première guerre mondiale éclate et Samuel n'en revient pas c'est alors que les frères LUDLOW vont s'affronter pour l'amour de Savannah. Le colonel assiste, impuissant, à la destruction des derniers liens familiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 20 Avr - 18:29

NAHLA

Long métrage | 1979
Réalisateur : Farouk Beloufa, Rachid Boudjedra

Pays du réalisateur : Algérie

Durée : 140'

Genre : comédie dramatique

Type : fiction
Synopsis
Après la bataille de Kfar Chouba au Liban, en janvier 1975, Larbi Nasri, un jeune journaliste algérien, entretient des relations avec trois femmes très différentes : Nahla, la chanteuse, Hind l'activiste palestinienne et Maha la journaliste.
Pris dans le tourbillon des évènements qui précèdent la guerre civile,
il assiste à la construction du mythe de Nahla, une chanteuse adulée.
Un jour Nahla perd sa voix sur scène. L'atmosphère de crise qui règne autour d'elle, gagne comme une infection. Larbi, fasciné, perd pied et s'enlise.

Réalisation : Farouk Beloufa
Scénario : Farouk Beloufa, Rachid Boudjedra, Mouny Berrah
Image : Yahyaoui Allel
Son : Kamal Mekesser
Montage : Moufida Tlatli
Musique : Ziad Rahbani
Production : R.T.A

Interprètes : Yasmine Khlat, Nabila Zitouni, Lina Tabbara, Youssef Sayeh


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 20 Avr - 18:39

NAHLA la chanteuse arabe qui perd sa voix, symbolise la cause arabe, la conscience arabe, mais au delà du contenu engagé et de la réflexion politique NAHLA, que je n'ai pas pas revu depuis pratiquement les années 80, est un grand moment de cinéma intimiste fidèle portrait de l'humain, de ses rapports et de son désarroi. Nahla (Yasmine Khlat) thabel (avec sa bouche boudeuse et sa violente fragilité) et Larbi l'Algérien (Youssef Sayah) youktel (avec ses yeux clairs et son air désarmé) !
-Rendons aussi hommage à Mouny Berrah qui nous a quitté il y a peu d'années-

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Films !!   Dim 26 Avr - 2:47

Le dernier film que j ai vu est Ponyo un film d'animation de Hayao Miyazaki, un film pour les petits et les grands. l histoire de Ponyo,poisson rouge, voulant devenir petite fille, est celle d'un tsunami.Au centre du film une grande vague ,animée par la faune sous-marine, engloutit un village côtier, dans délire à la beauté monstrueuse,un film remarquablement bien fait ,une animation aux tons pastels entièrement réalisé à la main .Par le même réalisateur : "La Princesse Mononoké" ,magnifique histoire d'amour et de haine," Le Voyage de Chihiro", révélant les angoisses intimes des hommes, mais à hauteur d'enfant "Le château Ambulant".





Tant pis pour les autres affiches je n ai pas réussi a les mettre
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Dim 26 Avr - 10:25

Il est bien que ce genre de cinéma existe, un cinéma de sensibilité, il nous rappelle à une esthétique élevée, à la poésie, à la réflexion et aux sentiments simples de l'enfance. J'aimerai bien voir ces films.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 8 Juin - 23:20



Un film de Terence Young, avec Omar charif, prince Rodolphe héritier de l’empire hongrois, très amoureux de la baronne Maria Vetsera (Catherine Deneuve) , un amour difficile, interdit, qui va pousser les jeunes amants vers une fin tragique. Un très beau film.


Et ce moment si fort, ou le prince Rodolphe fait son entrée accompagné de Maria( sa maitresse),la présentant a ses parents..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 8 Juin - 23:23

AVA Gardner dans le rôle de l'imperatrice Élisabeth, sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Films !!   Sam 8 Aoû - 13:14




Un film fou,drôle et intelligent des frères Cohen.J'ai beaucoup aimé.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:18


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:20


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Eleonore
Honoris


Féminin
Localisation : France
Réputation : 12
Inscrit le : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:21

j ai énormément aime ce film faut dire qu avec cette pleiade d actrice et d acteur on ne pouvait etre decu
Revenir en haut Aller en bas
Eleonore
Honoris


Féminin
Localisation : France
Réputation : 12
Inscrit le : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:23

tout les anciens acteurs et actrices je les regrette énormément
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:23

Le12 juin 1963 Le film sur les aventures de la reine d'Egypte Cléopâtre et du général romain Marc-Antoine, interprété par Elisabeth Taylor et Richard Burton, sort à New York. Cette superproduction qui a eu deux réalisateurs successifs, Ruben Mamoulian puis Joseph Mankiewicz, a nécessité deux ans de préparation et dix mois de tournage. Le budget démesuré du film, 44 millions de dollars, sera en partie responsable de la faillite des studios de la Fox.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Eleonore
Honoris


Féminin
Localisation : France
Réputation : 12
Inscrit le : 29/06/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:25

j ai eu connaissance de se fait
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 10 Aoû - 20:35

Eleonore a écrit:
tout les anciens acteurs et actrices je les regrette énormément

Oui, c'est des personnalités au sens le plus large du terme, une force de caractère les portait, même les plus fragiles et cela transparaissait dans leur jeu. Mais bon il faut dire que les réalisateurs étaient aussi de la même trempe, ainsi que les scénarios. Bref c'était toute une époque homogène, une conjonction entre l'étoffe des hommes et une certaine vision du monde.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Sam 15 Aoû - 11:01

Aguirre, la colère de Dieu de Werner HERZOG
Avec Klaus KINSKI
1972


Vers la fin de l'année 1560, une immense troupe de conquérants espagnols quitte la cordillière des Andes et s'engage dans la forêt vierge dans l'espoir de découvrir l'Eldorado, le pays de l'or dont parlent les Incas.

La marche des soldats est contrariée par la maladie, la fatigue et le danger que constituent les Indiens. Pizzaro confie un groupe d'une quarantaine d'hommes à Pedro de Ursua pour descendre le fleuve et reconnaître le terrain. Aguirre un ambitieux survolté se révolte contre Ursua, rejette l'autorité du Roi d'Espagne et entraîne ses hommes à partir à la conquête de l'Eldorado pour leur propre compte.

Le radeau qu'ils ont confectionné dérive lentement et le groupe se décime. Aguirre fait exécuter Ursua, étouffe les tentatives de désertion, mais ne parvient pas à combattre la faim ni les flèches empoisonnées qui jaillissent d'on ne sait où. Il reste finalement seul, guetté par la folie, entouré d'une miriade de petits singes, et hurlant son rêve impossible.


Scène clé : séquence finale. Aguirre reste le seul survivant sur le radeau qui approche de l'embouchure de l'Atlantique. Sur le misérable débris de son empire inventé, il chasse les singes et délire sur la fondation d'une race pure qu'il fonderait avec sa fille... déjà morte. La caméra portée par un hélicoptère s'avance alors rapidement vers le radeau, tourne autour de lui, cherchant s'il ne reste pas une ultime force de vie.

Message essentiel : Mettre en scène les forces vitales de l'individu pour les épuiser jusqu'à l'extrême.

Aguirre, la colère de Dieu résulte de la rencontre de deux personnalités dont on se sait laquelle est la plus mégalomaniaque. L'acteur Klaus Kinski et le metteur en scène Werner Herzog donnent au film deux rythmes distincts et, au grès des visions successives du film, on pourra être sensible à l'un ou à l'autre. Aguirre, auquel s'identifie Kinski mène un combat tragique où la grandeur d'un homme se mesure à l'ampleur de son échec. A l'inverse ,le récit, superbement construit, se nourri de la mise en scène de forces dont on suit l'épuisement dans chacune des cinq grandes séquences du film.

Descendu de nulle part, à flanc de montagne, un groupe de conquistadores part à la recherche de l'Eldorado, ce rêve impossible, cette légende inventée de toute pièce par les Indiens d'Amérique du sud. Mais comment préserver cette quête intacte ? Comment déjouer les pièges d'une réalité qui cerne les personnages de toutes parts les empêchant par là-même de poursuivre leur but ? Aguirre, la colère de Dieu est bien un film sur la tentative avortée d'une dissolution du réel, tentative orchestrée par un homme qui organise du même coup sa chute grandiose dans sa poursuite de l'illusion. La progression de ces soldats en quête de gloire et de richesse dans cette nature hostile devient vite difficile par voie terrestre. Mais Aguirre n'abdique pas. Le regard au loin, il continue d'espérer. Certes il mesure l'impossibilité de cette tâche. A Pizarro lui disant : "Aujourd'hui commence notre ascension", Aguirre répond : "Aujourd'hui commence notre chute". Or, il décide malgré tout de passer outre tant sa soif d'idéalisme est grande. L'or ne l'intéresse pas, et il le dit ; "Je hais leur avidité", en parlant de ses compagnons. Aguirre ferme les yeux sur la réalité extérieure pour mieux se pencher sur ses rêves dans un geste qui confine à l'abstraction et à la folie. Il projette sur le monde son regard halluciné, comme si ce qui pouvait accoucher de son cerveau était en mesure de faire plier la réalité ; "Si je veux que les oiseaux tombent morts des arbres, ils tomberont morts des arbres".

La problématique d'Herzog n'a, elle, rien de tragique et affirme plus volontiers une insatiable volonté de puissance. On connaît les très difficiles conditions de tournage, conditions souhaitées par Herzog qui amplifiera encore les difficultés pour "Fitzgeralo" jusqu'à la scandaleuse acceptation consciente de mort d'homme sur le tournage. Dans Aguirre, au contraire, la volonté de puissance est remarquablement cadrée et inventive. Elle se nourrit d'une ligne de plus grande pente qu'elle impose en début de séquence jusqu'à l'épuisement des forces dans une scène statique avant de repartir vers une pente un peu moins inclinée qui finira par la mort du héros sur l'océan Atlantique étale. Chacune des séquences est de plus en plus longue, de plus en désespérée.

La première, qui occupe les cinq premières minutes du film, débute par la longue descente de la cordillère des Andes jusqu'à la forêt vierge. Le ciel brumeux derrière les conquistadores figure l'impossibilité du retour et la boue et l'humidité qu'ils rencontrent dans la forêt vierge sont les premiers signes d'une aventure sans espoir. La séquence se termine sur le dialogue d'Aguirre et de Pizarro : est-ce une ascension? Est-ce une chute ? La mise en scène à déjà répondu.

La seconde séquence, d'une durée de sept minutes, commence par les plans des rapides du fleuve, boueux et violents et se termine, après des plans de lutte difficile pour avancer dans la foret, par la décision de Pizarro de confier à Don Pedro de Ursua, secondé par Aguirre, la mission de conduire une troupe restreinte vers l'Eldorado.

La troisième séquence conduit jusqu'à la moitié du film. Elle débute par le départ des trois radeaux sur le courent rapide du fleuve et se termine par les péripéties intervenant sur le camp de base installé pour sauver l'équipage d'un des radeaux pris dans un tourbillon : assassina de l'équipage par les indiens condamnation de De Ursua, prise de pouvoir d'Aguirre avec l'élection du fantoche Don Guzman comme empereur d'Eldorado.

La quatrième séquence d'une demi-heure débute par le départ du radeau unique sur un fleuve calme et fait intervenir les premiers morts en plein jour , les cannibales, la mort de Dona Inez, le sauvage tué pour blasphème, les assassinats de De Ursua, de Guzman et des déserteurs.

La cinquième et dernière séquence commence sur le radeau en panne : un soldat mange des vers, des rats naissent. La séquence se termine par la mort certaine d'Aguirre.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin


Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Les Films !!   Sam 15 Aoû - 11:07


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
PINK
Pink


Féminin
Localisation : sur ma chaise d ordi
Réputation : 32
Inscrit le : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Les Films !!   Lun 31 Aoû - 10:59

un peu de douceur avec

________________________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Films !!   Aujourd'hui à 14:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Films !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: CINEMA / Théâtre-Spectacles-
Sauter vers: