IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique
Vous êtes bien sur Iqbal le Forum à coeur ouvert.
Bienvenus chez vous !



 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Sondage
Quel est le meilleur écrivain algérien ?
 Mohammed Dib
 Malek Haddad
 Kateb Yacine
 Mouloud Mammeri
 Mouloud Feraoun
 Assia Djebbar
 Tahar Ouettar
 Abdelhamid Benhadouga
 Rachid Boudjedra
 Rachid Mimouni
 Yasmina Khadra
 Maissa Bey
 Ahlem Mosteghanemi
Voir les résultats


Les visiteurs d’Iqbal
relations
 

Partagez | 
 

 Histoire de la cravate

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Histoire de la cravate   Ven 23 Déc - 0:35

l est d'usage de dire que le mot "cravate" dérive de croate et des mercenaires croates arrivés en France vers 1635, lesquels se distinguaient par le foulard qu'ils portaient autour du cou... Mais il existe des occurrences antérieures à la guerre de Trente Ans et déjà en 1590 un auteur italien désignait sous le terme cravata le focale romain, c'est-à-dire une écharpe portée par les légionnaires entre autres pour se protéger du froid.

L'introduction de la cravate remonte cependant bien à la guerre de Trente Ans : les officiers français s'entichent rapidement des foulards croates, plus pratiques en campagne que la fraise qu'il fallait empeser, et aussi élégants lorsqu'ils sont agrémentés de dentelles ou de franges.

Ces premières cravates du XVIIIè siècle sont en effet le plus souvent des bandes de batiste ou de mousseline, parfois bordées de dentelle aux extrémités, voire entièrement en dentelle pour les plus luxueuses. On enroule ladite bande une ou deux fois autour du cou puis on la noue par devant en laissant pendre les pans. Sous Louis XIV se répand l'usage de disposer des rubans multicolores de part et d'autres du noeud.
Steinkerque, stock et solitaire En 1692 apparaît une nouvelle forme de cravate, à l'occasion de la bataille de Steinkerque, lors de la guerre de Hollande, opposant les troupes de Guillaume III d'Orange à celles du maréchal de Luxembourg. Dans Le siècle de Louis XIV, Voltaire raconte :

Les hommes portaient alors des cravates de dentelle, qu'on arrangeait avec assez de peine et de temps. Les princes, s'étant habillés avec assez de précipitation pour le combat, avaient passé négligemment ces cravates autour du cou : les femmes portèrent des ornements sur ce modèle. On les appela des steinkerques.

Le principe de la steinkerque est de faire un noeud simple, puis de passer l'un des pans dans la boutonnière -- la sixième selon l'usage -- de la veste.


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin
avatar

Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   Ven 23 Déc - 0:35

L'usage de la steinkerque s'éteint à la fin du règne de Louis XIV. Apparaît alors le stock, rectangle de mousseline blanche que l'on plie en bande étroite, enroule autour du col relevé de la chemise et agrafe avec une épingle. Le stock ne comportant pas de pan retombant sur la poitrine, il s'impose en même temps que le jabot. Le stock a un défaut majeur : il enserre si étroitement le cou qu'il gêne partiellement la respiration et empêche de se tourner aisément. En compensation, il oblige à garder la tête haute et droite. Pour cette raison, il sera adopté, cette fois de couleur noire, par la plupart des armées européennes.

Au milieu du XVIIIè siècle, une fois la perruque longue remplacée par le cadogan, les Anglais inventent le solitaire : on fait passer un ruban noir sous le jabot, il entoure le cou par-dessus le stock et sert à maintenir les cheveux derrière la tête. C'est la cravate la plus connue du XVIIè siècle, l'ornement indispensable des roués, mis à la mode par le duc de Fronsac et le prince de Ligne, enfin la cravate portée par Valmont dans les Liaisons dangereuses de Stefan Frears. Malkovitch dans le rôle de Valmont
La Révolution française et le XIXe s. Sous la Révolution, la cravate fait l'objet de jugements contradictoires. D'un côté certains comme Marat la considèrent comme un symbole de l'aristocratie au même titre que la culotte et les bas de soie, de l'autre Robespierre et Danton portent toujours les leurs impeccables. Après Thermidor se répand la mode du chou dit aussi cravate à la Garat du nom du célèbre comédien de l'époque. Ces cravates sont immenses, très volumineuses, nouées haut sur le menton, colorées voire rayées. Les Incroyables poussent à son paroxysme la mode des cravates bouffantes et des noeuds informes.

Les Anglais, eux, suivent la pente inverse. La cravate reste blanche, Brummel invente pour elle l'amidonnage et met à la mode les noeuds compliqués mais jamais extravagants, nécessitant une adresse et une patience infinies. Pourtant quand il meurt en 1840, une controverse fait rage entre partisans de la cravate blanche et sectateurs de la cravate noire. Cette dernière l'impose et Alfred d'Orsay la met à la mode en France. C'est l'âge d'or de la cravate. On publie des manuels sur l'art de la cravate et Balzac ne dédaigne pas de disserter là-dessus. On répertorie plus de cent noeuds, en ne comptant que les modèles vendus -- déjà ! -- montés.

________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin
avatar

Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   Ven 23 Déc - 0:36

Devant la difficulté des noeuds et le temps exigé par leur confection, tous ceux qui ne disposent pas des quatre heures journalières de Brummell pour s'habiller grognent : ils ont besoin d'une cravate pratique, rapide à nouer, qui ne gêne pas le mouvement. De plus les vestes et gilets de l'époque tendant à s'échancrer de plus en plus, il devient nécessaire de combler le vide sur la chemise. De même, les cols durs tendant à disparaître au profit des cols mous et rabattus, les cravates doivent être moins épaisses.

Ainsi naît la régate, c'est-à-dire la cravate longue et étroite moderne. Concurremment apparaît le papillon dans sa forme moderne, version réduite des noeuds du XVIIè et du XIXè siècles, et alors réduit à deux couleurs, noir pour la journée et blanc pour le soir. La lavallière était apparue plus tôt dans le XIXè siècle : appelée ainsi en référence à la maîtresse de Louis XIV, c'est une sorte de papillon mou dont les coques retombent. Elle est l'ornement favori des écrivains et de la bohème. L'ascot enfin, lointain dérivé de la steinkerque, comportant deux larges pans croisés maintenus par une épingle à cravate, se porte le plus souvent avec la jaquette.

Cependant la régate du début du siècle n'est pas encore idéale : il faut la serrer très fort pour que le noeud tienne et une fois dénouée, la cravate devient un pan de tissu informe. Un cravatier new-yorkais, Jesse Langdorf, a alors l'idée en 1924 de la couper en diagonale dans le tissu et de la coudre en trois parties, ce qui lui donne la faculté de retrouver sa forme initiale, une fois défaite. La cravate actuelle est née.


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Admin
Admin
avatar

Masculin
Localisation : Tahat
Qualité : Fondateur
Humeur : Vous n'avez aucune chance mais saisissez là.

Réputation : 72
Inscrit le : 21/10/2008

MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   Ven 23 Déc - 0:39


________________________________________________________________________

Gardez votre fric et laissez-nous nos valeurs
Revenir en haut Aller en bas
http://iqbal.forumalgerie.net
Lem
Esthète
avatar

Masculin
Age : 71
Localisation : Algérie
Humeur : Être gai et rire... c'est guérir !

Réputation : 53
Inscrit le : 13/01/2011

MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   Ven 23 Déc - 14:02



Ma plus belle cravate est celle que mon épouse m'a mise au cou en 1970...

Et depuis 41 ans, je porte le même "costume" sur mesure.


Unis pour la meilleure et pour le rire.

Revenir en haut Aller en bas
http://kherrata.blog4ever.com
Sameera16
Fée
avatar

Féminin
Localisation : Alger
Réputation : 0
Inscrit le : 02/02/2009

MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   Dim 25 Déc - 18:58

Laughing c'est bien Monsieur Lem, belle cravate Smile merci pour le sujet admin
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de la cravate   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de la cravate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IQBAL : Pour un monde heureux et solidaire de valeurs et d'esthétique :: ARTS et LETTRES :: ESTHETIQUE, Architecture, Design / Mode, Publicité-
Sauter vers: